Monde

Le roi Mohammed VI invité spécial

 

 
Le roi Mohammed VI sera précisément attendu à Brazzaville le 23 avril, où il passera deux jours avant l’ouverture officielle de cette rencontre climatique panafricaine, à laquelle assisteront également les présidents et chefs de gouvernement des 15 autres pays signataires de l’accord de création du fonds bleu pour le bassin du Congo.
 
Le roi Mohammed VI est annoncé au sommet de Brazzaville sur le fonds bleu pour le bassin du Congo (FBBC), prévu le 25 avril prochain. «Je suis heureux d’annoncer la présence du roi du Maroc aux travaux du 1er sommet des chefs d’État et de gouvernement de la commission climat du bassin du Congo et du fonds bleu pour le bassin du Congo», avait notamment déclaré Denis Sassou N’Guesso, chef d’Etat congolais, également président en exercice de la commission du bassin du Congo, suite à l’acceptation par le souverain de son invitation début mars dernier. En tant qu’invité spécial, le roi Mohammed VI sera précisément attendu à Brazzaville le 23 avril, où il passera deux jours avant l’ouverture officielle de cette rencontre climatique panafricaine, à laquelle assisteront également les présidents et chefs de gouvernement des 15 autres pays signataires de l’accord de création du fonds bleu pour le bassin du Congo. 
 
En attendant, l’objectif de cette toute première réunion des chefs d’Etat et de gouvernement est de passer à l’opérationnalisation de la commission et dudit fonds. Pour commencer, les Etats doivent mettre la main à la poche. En effet, selon le schéma retenu, le fonds de départ doit être constitué des États signataires de la création et de contributions de partenaires accompagnant la mise en place du fonds (gouvernements, sociétés commerciales, fondations). Parallèlement, le fonds cherchera à s’appuyer également sur les crédits alloués à la lutte contre le réchauffement climatique et la préservation de l’environnement, à l’instar du fonds vert pour le climat. 
Signalons que le centre 4C Maroc, qui a été coopté pour accompagner la commission climat du bassin du Congo, dont le fonds bleu, en termes de support technique nécessaire à sa mise en œuvre, fera une présentation lors de ce sommet (Voir entretien avec le directeur du 4C Maroc).
 
 
Rappelons que l’initiative du fonds bleu pour le bassin du Congo répond à de nombreuses exigences dont deux majeures pour cette sous-région d’Afrique : «préserver les forêts de cette zone du continent, deuxième réservoir de carbone du monde après le bassin d’Amazonie, tout en garantissant un développement économique permettant aux populations de la région d’améliorer leur qualité de vie». Le fonds participera notamment à l’amélioration des voies de navigation et de transport et appuiera l’installation de projets hydroélectriques. Il permettra par ailleurs le développement de la pêche et de la pisciculture et renforcera l’irrigation en vue d’accroître la productivité sur les terres arables dans les savanes. Se faisant, le fonds bleu s’inscrira ainsi dans le programme de «l’économie bleue», défini par la commission économique pour l’Afrique en vue de garantir des solutions durables tant au niveau économique qu’environnemental.


Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page