Monde

Le FMI «en faveur» d’une fiscalité minimale des entreprises

Au lendemain d’un appel lancé par l’administration Biden, le Fonds monétaire international s’est dit favorable mardi à l’imposition d’un impôt mondial minimum sur les sociétés. Les gouvernements sont confrontés à une évasion fiscale à grande échelle et au transfert d’argent vers les paradis fiscaux. «Cela nous préoccupe beaucoup parce que cela réduit l’assiette fiscale sur laquelle les gouvernements peuvent percevoir des revenus et effectuer les dépenses sociales et économiques nécessaires», a expliqué Gita Gopinath, économiste en chef du FMI. «Nous sommes donc très favorables à un impôt global minimum sur les sociétés», a-t-elle ajouté.

Les Inspirations Éco


Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page