Monde

Le chef du Parti populaire espagnol critiqué pour prévarication administrative

Les journaux espagnols crient au scandale. Et pour cause, le chef du Parti populaire espagnol (PP), Pablo Casado, aurait obtenu un master de façon irrégulière pour «sa position politique particulière».

 
«El Pais» révèle cette affaire en titrant «le juge voit des indices de délit et porte l’affaire à la Cour suprême». L’article souligne que la justice estime que le diplôme de master obtenu par l’actuel leader du PP de l’Université Roi Juan Carlos aurait été un «cadeau académique» pour sa «position politique et institutionnelle distinguée».

Le journal relève que Casado est soupçonné de subornation et de prévarication administrative, ajoutant que le juge a décidé ainsi de porter cette affaire à la Cour suprême espagnole, après avoir observé des «indices de responsabilité délictuelle» dans son comportement.

Parmi les arguments du juge, on trouve que le directeur du master, Álvarez Conde, offrait ce diplôme à des élèves déterminés, et que Casado contribuait à cette «prévarication administrative», rapporte pour sa part ABC.

Quelle que soit l’issue de cette affaire, Pablo Casado écarte toute possibilité de démission et estime que «ce qu’il subit actuellement n’a été fait à personne auparavant en Espagne», écrit le journal.

Dossiers d’investissement : réduction de 45% de la paperasse à partir de 2023



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page