Monde

L’Espagne retient son souffle

Les regards se dirigeront, ce mardi, vers le Parlement catalan où le président du gouvernement Carles Puigdemont interviendra à 18h. Les pronostics vont bon train et le suspense reste entier quant à la décision qui sera annoncée par le chef de l’Exécutif catalan. Des manifestants se sont donné le mot pour faire le pied de grue devant cette institution catalane où se décidera ce soir l’issue de ce bras de fer opposant Madrid à la classe dirigeante en Catalogne. Prononcera-t-il ou pas cette fameuse «déclaration unilatérale d’indépendance» ? En tout cas, le propre Puigdemont laisse planer le doute sur ses intentions. D’un côté, des rumeurs alimentées par son entourage parlent d’une déclaration symbolique devant les élus catalans.

La Generalitat dit espérer un appel de dernière minute de la part du gouvernement espagnol pour dénouer cette crise politique. Des figures connues pour défendre farouchement le droit des Catalans à l’autodétermination ont appelé à l’apaisement. C’est le cas par exemple d’Ada Colau, la maire de Barcelone. Celle-ci a estimé, hier lundi, que les conditions ne sont pas réunies pour annoncer l’indépendance de la Catalogne et s’est opposée à une déclaration unilatérale. De son côté, le gouvernement espagnol prépare sa riposte en cas de déclaration unilatérale d’indépendance.

Madrid prépare la riposte
La vice-présidente du gouvernement espagnol a souligné que le gouvernement appliquera, sans trembler, l’article 155 qui permet la prise du contrôle de la région et la mise en veilleuse du régime autonome. En tout cas, si Puigdemont met de l’eau dans son vin et rétropédale ce serait, en grande partie, à cause de cette hémorragie des départs en masse des entreprises catalanes. Les annonces de changement de siège fiscal se succèdent. Six sur sept entreprises catalanes cotées en bourse ont annoncé leur transfert de siège vers des latitudes moins troubles. Pis encore, les réservations hôtelières ont encaissé un dur coup et affichent une baisse de 50%. Et rien ne semble freiner cette hémorragie. Même la grand-messe de l’industrie de la téléphonie mobile, World Mobile Congress, qui se tient à Barcelone en février, étudie un transfert, si la situation politique en Catalogne ne s’apaise pas.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page