Monde

Khashoggi : MBS dédouané et cinq accusés condamnés à mort

Le procureur général saoudien a requis jeudi la peine de mort contre cinq accusés dans l’affaire Jamal Khashoggi, du nom de ce journaliste saoudien tué au consulat de son pays à Istanbul, mais a totalement dédouané le puissant prince héritier.

Le meurtre le 2 octobre de ce journaliste, critique du pouvoir saoudien et collaborateur du Washington Post, s’est progressivement transformé en scandale planétaire, ternissant l’image de la monarchie pétrolière au fur et à mesure des révélations sur les circonstances macabres de l’assassinat.


Mohammed ben Salmane, surnommé « MBS », n’avait aucune connaissance du dossier, a affirmé jeudi lors d’une conférence de presse à Ryad, le porte-parole du procureur général, Shaalan al-Shaalan.

Selon lui, le chef-adjoint des services de renseignements saoudiens, le général Ahmed al-Assiri, avait ordonné à une équipe d’agents dépêchés à Istanbul de ramener de gré ou de force Khashoggi dans son pays.

Mais le chef de cette équipe a donné l’ordre de le tuer, a ajouté Shaalan al-Shaalan, également procureur général adjoint, admettant que le journaliste avait alors été drogué et démembré au sein même de la mission diplomatique.

Sur un total de 21 suspects, le procureur général a inculpé à ce jour 11 personnes qui seront déférées devant la justice. Il a requis la peine capitale pour cinq d’entre elles, d’après la même source, sans rendre publique leur identité.

Ryad a par ailleurs demandé à Ankara de signer un accord « spécial » de coopération sur l’enquête, est-il précisé.

Dans une première réaction, la France a estimé que l’enquête saoudienne allait « dans le bon sens ».

La Turquie, en revanche, a jugé « insuffisantes » les explications fournies, en insistant sur le caractère prémédité de l’opération.

Ryad refuse jusqu’à ce jour l’ouverture d’une enquête internationale pour élucider le mystère autour de ce meurtre qui a secoué le monde entier.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page