Monde

Israël n’expulsera pas les migrants africains

Israël a annoncé lundi avoir annulé un projet controversé d’expulsion de migrants africains et signé un accord avec l’ONU pour la réinstallation d’une partie de ces migrants dans des pays occidentaux.

 « Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés et Israël sont arrivés à un accord permettant le départ d’au moins 16.250 migrants africains vers des pays occidentaux, tandis que l’Etat d’Israël règlera le statut de ceux qui resteront sur place »‘, indique un communiqué du bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu.


 Le gouvernement israélien avait prévu de donner le choix aux migrants de partir d’ici à début avril – soit pour leur pays d’origine, soit pour un pays tiers – ou d’aller en prison indéfiniment.

 Selon le ministère de l’Intérieur israélien, 42.000 migrants africains, principalement originaires du Soudan et d’Erythrée, vivent en Israël, dont la moitié –des femmes et des enfants– n’étaient pas menacés par ce plan.

 Ces migrants africains sont arrivés très majoritairement après 2007 en s’infiltrant à partir du Sinaï égyptien. La frontière à l’époque poreuse avec l’Egypte a depuis été rendue quasiment hermétique.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page