Monde

Énergies renouvelables : la crise énergétique mondiale a accéléré la transition

L’Agence internationale de l’énergie prévoit une progression de la capacité des énergies renouvelables de l’ordre de 2.400 gigawatts, au cours de la période  2022-2027. 

La crise énergétique mondiale a entraîné un déploiement accéléré des énergies renouvelables, a souligné l’Agence internationale de l’énergie (AIE) dans un nouveau rapport. La capacité totale des énergies renouvelables dans le monde va quasiment doubler au cours des cinq prochaines années, tandis que le charbon devrait être supplanté en tant que principale source de production d’électricité d’ici 2025, précise l’agence, basée à Paris.

Dans «Renewables 2022», la dernière édition du rapport annuel de l’AIE sur le secteur, l’agence relève que les inquiétudes en matière de sécurité énergétique, dans le sillage de la guerre en Ukraine, ont poussé les pays à se tourner de plus en plus vers les énergies renouvelables, telles que l’énergie solaire et éolienne, pour réduire leur dépendance à l’égard des combustibles fossiles importés, dont les prix ont considérablement augmenté. L’agence prévoit ainsi que la capacité des énergies renouvelables augmentera de 2.400 gigawatts au cours de la période 2022-2027, soit près d’un tiers de plus qu’envisagé précédemment.

Cette augmentation massive attendue est supérieure de 30% à la croissance prévue il y a à peine un an, ce qui montre à quelle vitesse les gouvernements ont accordé un poids politique supplémentaire aux énergies renouvelables, note l’AIE dans un communiqué. Le rapport révèle que les énergies renouvelables devraient représenter plus de 90% de l’expansion mondiale de l’électricité au cours des cinq prochaines années, dépassant le charbon, pour devenir la plus grande source d’électricité mondiale d’ici début 2025.

«Les énergies renouvelables connaissaient déjà une croissance rapide, mais la crise énergétique mondiale les a fait entrer dans une nouvelle phase de croissance encore plus rapide, les pays cherchant à tirer parti de leurs avantages en matière de sécurité énergétique», a estimé Fatih Birol, directeur exécutif de l’AIE, cité dans le communiqué.

Selon lui, au cours des cinq prochaines années, la production d’énergie renouvelable égalera le volume accumulé lors des 20 années précédentes. Les pays de l’UE pourraient booster davantage le développement de l’énergie éolienne et solaire s’ils simplifiaient la procédure d’obtention des permis, selon le rapport.

Sami Nemli avec agences / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page