Monde

Deux leaders du séparatisme catalan écroués

Deux leaders de l’indépendantisme catalan ont été emprisonnés pour sédition dans la soirée de lundi. Jordi Sanchez et Jordi Cuixart, respectivement président de l’Association Nacional Catalana (ANC) et Omnium Cultural sont renvoyés en prison provisoire pour sédition. Les deux figures du séparatisme catalan sont accusées d’entraver les perquisitions menées par les agents de la Guardia Civil le 20 septembre dans un édifice appartenant au gouvernement catalan.

De même, la juge chargée de ce dossier a reproché aux deux figures phares de l’indépendantisme de s’en prendre aux agents espagnols quand ces derniers ont confisqué du matériel destiné à la promotion du référendum d’autodétermination de la Catalogne, célébré le 1er octobre dernier. De forts mouvements de mobilisation sont attendus ce mardi pour dénoncer l’empoisonnement des deux «Jordi», comme ils sont surnommés dans leur milieu.


Ces arrestations devraient insuffler une nouvelle vie à la cause des séparatistes catalans, lesquels ont déjà qualifié les deux détenus de «prisonniers politiques». Les deux associations jouissent d’un grand soutien auprès de la population et cumulent environ 100.00 adhérents. D’une autre part, Josep Lluis Trapero, le chef de la police catalane, Los Mossos d’Esquadra, a pu éviter, pour le moment la prison, lors de sa comparution pour sédition, lundi. La juge de l’Audience nationale a décidé de le poursuivre en liberté sous caution judiciaire. Il devrait se présenter tous les 15 jours au tribunal proche de son domicile. Son passeport a été confisqué et il est interdit de quitter le territoire espagnol.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page