Monde

Canada: Six quotidiens sauvés par des coopératives de salariés

La justice canadienne a validé lundi un plan de sauvetage inédit de six quotidiens québécois du Groupe Capitales Médias (GCM), rachetés par autant de coopératives possédées par les 350 employés du groupe.

La Cour supérieure du Québec a donné son feu vert à ce plan de restructuration présenté comme une première dans cette province. Les employés ont accepté de verser 5% de leur salaire pour conserver leur emploi et sauver les quotidiens régionaux du groupe. « La Coopérative nationale de l’information indépendante (CN2i) deviendra le premier grand groupe de presse de nature coopérative au Québec », s’est félicitée la nouvelle structure dans un communiqué. Le nouveau groupe a obtenu le soutien de plusieurs partenaires financiers à hauteur de 21 millions de dollars (14,4 millions d’euros).


« Il y a maintenant 350 propriétaires dans le journal », a déclaré à Radio-Canada Jean-François Néron, vice-président de la nouvelle coopérative. « On est très satisfaits de la décision qui a été rendue par le juge ». Les principaux perdants de l’opération sont les retraités du groupe, qui devraient perdre entre 25% et 30% de leur pension à partir de 2020. Ils avaient contesté le plan de sauvetage devant la justice et ils n’écartent pas de faire appel, selon Radio-Canada. Le plan d’affaires de la nouvelle structure passe par une « accélération de la transition numérique du groupe de presse et la diversification de ses activités », explique le document. En août dernier, le groupe GCM, frappé de plein fouet par la baisse des revenus publicitaires qui touche les médias, avait demandé à être placé sous la protection de la loi sur les faillites. Le gouvernement du Québec lui avait alors accordé un prêt d’urgence de cinq millions de dollars canadiens pour le maintenir à flot en attendant de trouver un repreneur.

Le Groupe Capitales Médias publie les quotidiens régionaux francophones Le Soleil de Québec, La Tribune de Sherbrooke, Le Nouvelliste de Trois-Rivières, Le Droit d’Ottawa-Gatineau, La Voix de l’Est de Granby et Le Quotidien de Chicoutimi. En 2017, le groupe avait déjà bénéficié d’un prêt gouvernemental de 10 millions de dollars, critiqué par certains concurrents comme le groupe de médias Québécor. Ce dernier possède notamment deux autres grands quotidiens québécois, le Journal de Montréal et le Journal de Québec.

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page