Monde

Assurance chômage en France : le gouvernement fait marche arrière

La première ministre française, Elisabeth Borne retire temporairement la disposition consistant en un nouveau durcissement en cas de baisse du chômage sous les 6%. Ce projet de décret sur la nouvelle réforme de l’assurance chômage, dévoilé aux partenaires sociaux le 23 décembre, a soulevé une vague de colère de la part des différents syndicats qui y avaient décelé la piste d’une réduction de la durée d’indemnisation de 40% si le taux de chômage passait sous les 6% (contre 7,3% actuellement).

Face à ce statu quo, le ministre du Travail, Olivier Dussopt, avait évoqué, avant la prise de cette décision, la possibilité d’un durcissement en cas de chômage inférieur à 5%, soit le niveau de «plein emploi», mais pas de 6%. Annoncé fin novembre, le décret prévoit une baisse de 25% de la durée d’indemnisation pour tous les demandeurs d’emploi ouvrant des droits à l’assurance chômage à partir du 1er février en métropole. Notons que la disposition sur les 6% ne sera pas appliquée en 2023, tant que les conditions d’application n’ont pas été élaborées en concertation avec les partenaires sociaux concernés.

Sami Nemli avec agences / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page