Monde

Argentine : Le Sénat rejette la légalisation de l’avortement

La question aura fait couler beaucoup d’encre en Argentine. Si les députés ont approuvé le projet de loi sur l’avortement en juin, ce jeudi il a été rejeté par les sénateurs qui s’opposent à la légalisation de l’avortement. Un verdict qui vient murer tout espoir quant aux organisations féministes.

Ils sont 38 sénateurs argentins à avoir dit «non» au texte prévoyant l’interruption volontaire de grossesse (IVG) durant les 14 premières semaines de grossesse, annonce l’AFP ce matin. 31 d’entre eux ont voté pour cette loi et 2 se sont abstenus, pour le plus grand bonheur des militants anti-IVG réunis à Buenos Aires devant le Parlement, où ont eu lieu des pourparlers.


Quant aux fervents défenseurs de la cause, c’est la déception. Les partisans de cette légalisation étaient rassemblés en nombre depuis hier matin près du Congrès. Munis de foulards verts, symbole des contestations d’avortement légal, libre et gratuit, ces pro-IVG n’ont pas quitté les lieux. Cela dit des débordements sont à déplorer, «une poignée de manifestants isolés ont incendié des palettes contre une des deux rangées de grilles séparant les deux camps et lancé des pierres sur les policiers anti-émeutes», conclut la source.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page