Monde

Accueil des migrants : le Rwanda passe un accord avec le Royaume-Uni

Le Rwanda s’est engagé à recevoir des migrants clandestins et demandeurs d’asile cherchant à s’établir au Royaume-Uni pour «faire face à la crise migratoire mondiale». Un accord-cadre de partenariat a été signé dans ce sens en fin de semaine, dans la capitale Kigali, par le ministre rwandais des Affaires étrangères, Vincent Biruta, et la ministre britannique de l’Intérieur, Priti Patel.

En vertu de cet accord, qui s’étale sur une période de cinq ans, les migrants qui «effectuent des voyages dangereux ou illégaux» à destination du territoire britannique verront, désormais, leurs demandes d’asile être traitées par le Rwanda. En cas d’approbation de leurs demandes, ces personnes pourront être installées et intégrées dans ce pays d’Afrique de l’Est.

Une aide de 140 millions d’euros

Dans le cadre de cet accord, baptisé «Partenariat pour la migration et le développement économique», un total de 140 millions d’euros seront investis par Londres dans le développement économique et la croissance du Rwanda. Un financement sera également accordé pour la prise en charge des opérations d’asile, d’hébergement et d’intégration, à l’instar des coûts encourus au Royaume-Uni pour ces services.

«En relocalisant les migrants au Rwanda et en investissant dans le développement personnel et l’emploi des migrants, nos nations prennent des mesures audacieuses pour remédier au déséquilibre des opportunités mondiales qui entraîne la migration illégale», souligne un communiqué conjoint publié au terme de la cérémonie de signature.

Nouvelle terre d’asile

Le Rwanda s’est transformé au cours des dernières années en véritable terre d’accueil des migrants et demandeurs d’asile. L’année dernière, Kigali avait accepté d’accueillir sur son sol des réfugiés afghans censés normalement voyager vers les États-Unis. En 2019, le gouvernement rwandais avait signé un accord tripartite avec le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et l’Union africaine (UA) pour accueillir les migrants africains bloqués en Libye.

Sami Nemli avec Agence / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page