Culture

Un musée pour immortaliser Belkahia !

L’inauguration du «Mathaf Farid Belkahia» par la fondation éponyme aura lieu le 12 février. Le musée mettra en lumière le génie de l’artiste peintre issu de l’École de Casablanca une année durant, avec une exposition retraçant les différentes périodes et influences artistiques de son œuvre.


Farid Belkahia n’est pas mort! Son oeuvre vit et a même été immortalisée dans un musée en sa mémoire. Créée en mars 2015 et consacrée au rayonnement de l’œuvre de Farid Belkahia, la fondation organise également, le samedi 13 février à Marrakech, un colloque international sous le thème «Farid Belkahia dans l’histoire de l’art et les musées: état des lieux et perspectives». Farid Belkahia, un des fondateurs de l’art moderne et contemporain et icône de la révolution culturelle au Maroc, a marqué la scène artistique en axant sa recherche sur le rapport entre tradition primordiale et modernité, notamment à travers les signes universels. De nombreuses personnalités nationales et internationales telles que Son Excellence Sheikh Hassan bin Mohamed bin Ali Al Thani, Jack Lang et Gilles Keppel rendront hommage à Farid Belkahia, de même que les représentants du Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat, du Mathaf Arab Museum of Modern Art, de la Tate Gallery de Londres et du Centre Georges Pompidou de Paris. Seront aussi présents de grands intellectuels tels que Brahim Alaoui, Moulime Laaroussi, Jean-Hubert Martin et Hamid Triki. Dictée par l’ampleur de l’œuvre de l’artiste et son impact sur la scène artistique nationale et internationale, la création de la Fondation Farid Belkahia en mars 2015 découle également de la propre volonté de cet immense artiste disparu le 25 septembre 2014.

Artiste aussi prolifique que généreux, Farid Belkahia a en effet exprimé de son vivant la volonté de partager son art avec les générations à venir. Dans le respect de l’esprit de Farid Belkahia, la fondation éponyme se propose de perpétuer le rayonnement de son œuvre en maximisant sa visibilité, mais également en encourageant la recherche sur ses diverses influences et périodes marquantes. Elle se propose par ailleurs de promouvoir la création dans tous les domaines artistiques. La Fondation Farid Belkahia, présidée par l’écrivaine Rajae Benchemsi, est constituée d’historiens, de chercheurs, de commissaires d’expositions… Il est prévu d’attribuer des prix annuels d’excellence, des bourses d’études, de recherche ou d’appui aux travaux des jeunes créateurs, ainsi que l’organisation d’expositions nationales et internationales et la réalisation de publications, catalogues et films documentaires pour assurer la continuité de l’œuvre de Farid Belkahia. Né à Marrakech en 1934, Farid Belkahia commence à exposer dès l’âge de 15 ans.

En 1955, il se rend à Paris où il poursuit ses études à l’École des beaux-arts, puis à Prague où il étudie la scénographie à l’Académie de théâtre. Pionnier de l’art contemporain et moderne du Maroc, Farid Belkahia devient très tôt, avec fierté et engagement, un ambassadeur de la continuité artistique du Maroc, en faisant du rapport entre la tradition primordiale et la modernité son axe de pensée. En 1962, il est nommé directeur de l’École des beaux-arts de Casablanca et instaure très vite l’enseignement des arts traditionnels du Maroc afin de réinscrire l’identité marocaine, fragilisée par le Protectorat, dans l’enseignement académique des arts.

En 1969, il fait sa première expérience de l’art dans la rue: il organise une grande exposition sur la place Jamaâ-El-Fna à Marrakech. Au fil de sa carrière, marquée par une production artistique aussi éclectique que prolifique, il révolutionne l’art contemporain arabe et islamique et s’impose comme artiste international reconnu par de nombreux collectionneurs et musées, tant dans le Monde arabe qu’en Europe. Farid Belkahia a également été un grand contributeur à la revue emblématique «Souffles» aux côtés de Mustapha Nissaboury, Mohamed Melehi, Mohamed Chebaâ et
Abdellatif Laâbi.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page