Culture

Casablanca : trois évènements culturels à ne pas rater cette semaine

La Fondation Al Mada organise, vendredi 25 mars à la Villa des Arts de Casablanca, une conférence sur la psychanalyse, sous le thème: « L’empreinte psychique », avec le Pr. Saad Belgnaoui. Cette conférence s’inscrit dans le cadre du cycle de conférences psychanalytiques autour du thème: «La vie psychique, considérations et perspectives psychanalytiques ».

L’analyse part du postulat que l’historicité et la singularité du sujet lui confèrent une empreinte psychique qui lui donne une spécificité originale différenciatrice. Le processus de subjectivation, de l’appropriation de sa propre histoire rencontre en général différents écueils en fonction des spécificités psychiques du vécu : liaison associative des composantes de son être, césure avec soi-même enracinement et déracinement psychique.

Dans le cadre du Congrès Mondial de Flamenco organisé par l’Institut Cervantès à l’occasion de son 30ème anniversaire, l’Institut Cervantès de Casablanca célèbre le retour du spectacle vivant après ces deux années de pandémie en offrant au public casablancais un magnifique ballet flamenco avec Rafaela Carrasco, figure marquante du flamenco, chorégraphe et danseuse de renom.

2) Le spectacle, intitulé Nacida Sombra, aura lieu mardi 22 mars 2022 à 20h au Studio des Arts Vivants de Casablanca.

Nacida sombra représente une rencontre de la danse flamenco avec les grandes créatrices de l’âge d’Or en Espagne. Le flamenco danse au féminin pluriel les textes des autrices classiques des XVIè et XVIIè siècles.

3) La Fondation Al Mada organise, mercredi 23 mars à la Villa des Arts de Casablanca, la présentation et la signature du recueil de poésie « Le soleil au cœur des hommes » de Najib Abdelhak.

Ce recueil représente la vision poétique de Abdelhak Najib, un regard empreint de profonde philosophie, avec dans ses sillages, les sciences occultes, le Grand Art qu’est l’Alchimie, le savoir oublié des Anciens, les mystères de l’Antiquité, le legs perdu des anciennes civilisations, l’enchantement des aèdes, l’émerveillement des chamans qui puisent dans le secret la panacée du monde..

Cette poésie chamanique, faite de cantiques et de chants auroraux, d’épitres et de psaumes, de versets et de chapitres est aussi une invitation à entrer dans le temple, une invitation à demander à la Pythie de ne jamais révéler ce que la mémoire oublie, ce que le cœur refuse de dire, ce que la poésie tait comme le secret du monde qu’aucun charme ne doit rompre

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page