Éco-Business

Youssef Tazi : «L’industrie du sport est un exemple de résilience»

Youssef Tazi. CEO de Havas MadCom

Pourquoi Havas s’est-il intéressé au marché du fitness?
Le marché du fitness est l’un des secteurs les plus touchés par la crise de Covid-19, avec l’évènementiel et la restauration. Tantôt ouvertes, tantôt fermées, les salles de sport devaient se soumettre aux décisions gouvernementales mondiales et n’ont eu d’autre alternative que de se renouveler et de proposer des solutions innovantes pour survivre. Cette industrie est un très bon exemple de résilience pour les marques ayant su se renouveler. Avec le confinement, les habitudes de consommation des individus ont changé : entre la mauvaise alimentation et l’inactivité, ainsi que l’augmentation du stress liée au virus, le sport et le fitness deviennent un besoin presque vital.


En quoi la crise sanitaire a-t-elle chamboulé les métiers du fitness ?
Après les décisions de fermer les clubs et salles de sport, les marques ont dû mettre en place diverses mesures afin de réaliser des économies de coûts, mais aussi faire preuve de patience et s’adapter aux restrictions liées à la Covid-19. N’ayant plus de lieux physiques, elles se sont pour la plupart tournées vers des solutions digitales, qui constituent une grande tendance mondiale. De nouvelles solutions de sport à la demande et en direct, à travers les canaux digitaux, ont permis aux clubs et salles de sport de continuer à proposer leurs services aux adhérents.

Comment les opérateurs devraient-ils innover pour s’adapter à la situation ?
Havas a développé une checklist de guidelines à suivre afin de survivre en temps de crise : réajuster sa proposition de valeur sans paniquer, être créatif car c’est le moment où l’innovation créative doit jouer un rôle important. Il faut aussi penser à plusieurs solutions et préparer plusieurs scénarios en activant ses équipes de développement pour assurer plus d’innovation. Ceci, sans oublier de concentrer les efforts des ressources là où il le faut. Il faut redéfinir la raison d’être de la marque, dans ce nouveau contexte mondial. Les opérateurs du milieu du fitness devraient donc suivre ces directives, innover et faire preuve de créativité afin de survivre en temps de crise. 

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page