Éco-Business

Union des architectes africains : Tous engagés pour une gestion urbaine durable

L’Union des architectes africains tient sa 56e réunion, du 29 juin au 2 juillet à El Jadida, consacrée à la gestion urbaine durable. Des solutions et des expériences réussies seront présentées.

Comment assurer une gestion urbaine durable ? C’est la question à laquelle les architectes de plusieurs pays de l’Afrique, réunis à El Jadida du 29 juin au 2 juillet, sont invités à répondre. Ces architectes sont arrivés en marge de la tenue de la 56e réunion du conseil de l’Union africaine des architectes» au Maroc. Parallèlement à la rencontre, se tient aussi le Campus des penseurs urbains (Urban Thinkers Campus) sous le thème : «La gestion urbaine durable : renforcement de la gouvernance locale et de la participation citoyenne» .


À cette occasion aussi, le Conseil national de l’Ordre des architectes, en partenariat avec le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, organise une rencontre sous le thème «Stratégie urbaine : une planification territoriale pour des villes durables». Les participants au colloque d’El Jadida tenteront de trouver des solutions à une gestion urbaine durable. « Avec les participants de pays différents, c’est une occasion de partage à ne pas manquer », souligne Kaisi Kalambo, président de l’Union. L’organisation s’engage à voir les architectes du continent utiliser des solutions durables dans leurs entreprises. De même que dans les bâtiments écoénergétiques avec l’utilisation des énergies renouvelables et la réduction de l’empreinte carbone en utilisant des matériaux nécessitant le moindre traitement possible.

Dans cette même lignée, l’Union a développé son propre projet R.I.C.E (Recherche, Innovation, Connexion et Renforcement) afin de promouvoir et développer la pratique de l’architecture sur tout le continent grâce à la mise en réseau, l’innovation et les programmes de formation professionnelle continue. «La rencontre d’El Jadida a pour objectif de mettre en lumière les démarches et outils pour un développement durable intégré à une planification territoriale et leur confrontation aux expériences et modèles de villes durables», indique Abdellatif Ennahli, secrétaire général du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville. L’Union des architectes d’Afrique regroupe actuellement les organisations professionnelles clefs dans 42 pays représentant ainsi plus de 50.000 architectes dans le continent africain. «Parallèlement au développement de grandes institutions intergouvernementales, l’Union est devenue une organisation non gouvernementale accomplie et un réseau professionnel incomparable d’architectes» indique son président, Kaisi Kalambo, Ainsi, l’association est devenue, selon lui, un acteur clef pour trouver des solutions aux défis urbains en Afrique, mais également pour créer des opportunités pour le partage et la diffusion des solutions réussies sur le continent. Et en faisant partie de la campagne urbaine mondiale, l’Union des architectes d’Afrique organise aussi des campus des penseurs urbains (UTC) en parallèle avec les réunions du conseil et les réunions du bureau couvrant ainsi les différentes régions du continent. 


Abdellatif Ennahli
Secrétaire général du ministère de de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville

La réadaptation du système de planification territoriale au Maroc s’impose, en vue de concevoir des territoires socialement inclusifs, mieux intégrés et connectés, fonctionnels, productifs, compétitifs et résilients. Le défi, aujourd’hui, concerne la manière dont nous saurons métamorphoser notre système de planification et nos modes de conception, de production, de gestion et d’aménagement des territoires. Autrement dit, comment mettre en usage, au plus près de nos territoires, potentialités offertes et les opportunités qui se présentent à nous. Aussi, et dans une approche prospective, le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville mène-t-il une réflexion tendant au rééquilibrage et à l’amélioration du Système de planification territoriale au Maroc, en tant que cadre global et intégré de régulation et de référence adapté aux dynamiques et politiques émergentes».

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page