Éco-Business

Total Maroc : l’investissement continue malgré la crise

Pour l’année 2020, Total Maroc a annoncé des résultats en berne. L’opérateur devrait afficher un résultat net social au titre de 2020 en retrait d’environ 33%. C’est la résultante des effets de la Covid-19. Détails

Total Maroc a annoncé, le 10 février, un profit warning sur ses résultats annuels pour l’année 2020. L’opérateur, présent au Maroc depuis plus de 90 ans et œuvrant dans le domaine des produits pétroliers, devrait afficher un résultat net social au titre de 2020 en retrait d’environ 33% par rapport à celui de 2019. Dans sa communication financière, le pétrolier explique que ce repli de performances a été causé par l’effet conjugué de deux points principaux. La première cause, consiste en les effets de la crise sanitaire de la Covid-19 ayant entraîné une baisse importante de la demande de produits pétroliers. La seconde raison présentée par Total, réside dans «la crise des marchés pétroliers ayant conduit à une forte dépréciation de la valeur des stocks». Toutefois, le groupe pétrolier explique que depuis le début de la pandémie, Total Maroc est resté mobilisé pour satisfaire les besoins de ses clients tout en veillant à la santé et à la sécurité de ses collaborateurs, et ce, dans le strict respect des règles sanitaires édictées par les autorités compétentes.


Maintien des investissements
Les performances financières du groupe étant en repli, elles n’arrêtent pas le groupe dans la réalisation et la concrétisation de sa stratégie d’investissements. Dans le communiqué financier, il est déclaré par Total Maroc qu’il «continue, en dépit de ce contexte particulier, de soutenir sa stratégie d’investissements pour une énergie plus abordable, plus disponible et plus propre». À noter qu’à fin septembre 2020, 340 stations-service constituent le réseau de Total Maroc grâce à un rythme d’investissement soutenu. En effet, 12 nouvelles ouvertures ont été réalisées au cours des neuf premiers mois de l’année. Justement, le groupe pétrolier déploie une stratégie d’investissements concrets, de diversification de ses activités et de développement de nouvelles compétences. D’ailleurs, 17 stations sont équipées de bornes de recharge pour véhicules électriques et 51 stations sont solarisées (avec une consommation d’énergie couverte à 30% par les panneaux solaires installés avec une réduction significative des émissions de carbone associées). Côté résultats financiers, il est à rappeler que lors du troisième trimestre de l’année 2020, les performances du groupe affichaient déjà un recul, dû justement à la crise sanitaire qui a impacté la majorité des opérateurs économiques nationaux. Les ventes cumulées au troisième trimestre 2020 de Total Maroc se sont établies à 403.000 tonnes, et à 1.150.000 tonnes. Elles sont en recul respectivement de 18 et 15% par rapport à la même période en 2019 en raison notamment de l’impact de la crise liée à la Covid-19 et des mesures de confinement associées. L’endettement financier net de Total Maroc en fin de cette période était négatif à hauteur de 432 MDH.

Aujourd’hui, Total Maroc génère près de 600 emplois directs et plus de 5.000 emplois indirects, commercialise 1,7 millions de tonnes de produits pétroliers chaque année et compte plus de 330 stations-service à travers tout le pays, dont dix autoroutières. Troisième acteur de la distribution de produits et services pétroliers dans le pays, elle détient une part de marché estimée à 15%.

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page