Éco-Business

Technologie GPON : ce qu’il faut savoir…

«La large bande, la convergence, la planéité et la mobilité» sont devenues les priorités du développement des nouvelles technologies au 21e siècle. Étant le plus proche de l’utilisateur final, Access network (AN) doit s’adapter aux évolutions de la technologie, de la prestation de services et de l’expérience utilisateur.

La demande mondiale, en termes de réseaux d’accès, s’articule aujourd’hui autour d’une bande passante plus élevée, une distance de transmission plus longue, un moindre coût et un équipement plus respectueux de l’environnement. À ce titre, GPON s’avère être un excellent exemple. Une notion dont la plupart ont certainement déjà entendu parler, mais qui reste encore incomprise par la majorité. D’où l’intérêt de se pencher sur ce que signifie réellement cette technologie ainsi que sur ses réels avantages.

Qu’est-ce que la technologie GPON ?
Si le réseau optique passif (PON) existe depuis les années 90, GPON est la prochaine étape de la chaîne évolutive. Il s’agit d’un mécanisme d’accès point à multipoint consistant en un réseau optique passif Gigabit ethernet (PON). Le GPON utilise le mode de transfert asynchrone (ATM) et l’encapsulation propriétaire pour la voix et Ethernet pour les données. Cela signifie qu’il utilise des cellules de taille fixe, au lieu de paquets de données de taille variable.

Un système GPON se compose d’un terminal de ligne optique (OLT) qui connecte plusieurs terminaux de réseau optique (ONT/ONU) ensemble à l’aide d’un réseau de distribution optique passif (ODN). Ses principales caractéristiques sont la vitesse montante et descendante, de 1,25 Gbps et 2,5 Gbps. Il protège les données des utilisateurs de manière sécurisée et privée via le cryptage, offre des services triple play (VoIP, Data et IPTV) et permet une couverture de longue portée allant jusqu’à 20 km.

Comment ça marche ?
Alors comment fonctionne le GPON? Il utilise le cryptage pour conserver les données des utilisateurs privées et sécurisées. La technologie fournit des données en amont et en aval à travers le WMD. La longueur d’onde de fonctionnement y est de 1480-1500 nm pour l’aval et de 1260-1360 pour l’amont. Il fournit l’une des meilleures bandes passantes du secteur et permet des applications gourmandes en bande passante.

La technologie GPON est également connue pour fournir une QoS (Quality of Service) élevée, et les fabricants travaillent sur des appareils qui permettent une bande passante de 10Gbs. Les services Internet et voix/téléphone, fournis par le FAI, sont envoyés à partir de ce point. Les données TV voyagent le long du réseau de distribution optique à fibre unique (ODN) jusqu’à atteindre le séparateur optique passif.

Par la suite, ce dernier divise le signal lumineux en plusieurs signaux qui seront distribués à des équipements ONT/ONU individuels sur le site domestique ou dans l’entreprise pour donner un accès fluide aux services.

Quels sont les avantages du GPON ?
Les principaux avantages du GPON, par rapport aux autres types de connexion, proviennent de sa conception qui implique la fibre optique. En tant que tel, il n’a pas les mêmes limites que les connexions à paires torsadées de la vieille école. Il présente, en effet, plusieurs avantages. Il s’agit, notamment, des vitesses de connexion plus élevées, car la fibre optique des réseaux Gigabyte PON transfère essentiellement la lumière, et rien ne peut dépasser la lumière, du moins dans notre univers.

En tant que tels, les PON gigabytes sont capables de transmettre des données à des vitesses très élevées, jusqu’à 2,488 Gb/s, pour être exact. Le GPON présente aussi une efficacité énergétique sachant que, pour que le signal soit transmis, il doit passer par plusieurs points.

Cependant, tous ces points sont passifs car ne nécessitant pas d’énergie supplémentaire pour les alimenter. Cela se traduit par une consommation d’énergie finale d’un Gigabyte PON bien inférieure à celle d’un ADSL (0,5 Watts/utilisateur contre 1,8 Watts/utilisateur). Cela rend non seulement les réseaux gigaoctets moins polluants, mais aussi plus faciles et moins chers à entretenir.

Un réseau gigaoctet typique implique moins d’équipements et de composants qu’un réseau standard plus ancien. Vu que, justement, les composants sont passifs, ils sont plus fiables et moins onéreux à maintenir ou à remplacer. Cependant, cela ne signifie pas que les PON Gigabytes sont totalement à l’épreuve des pannes. Ils nécessitent parfois l’intervention d’experts pour en garantir un fonctionnement optimal.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page