Éco-Business

Stockage de combustible : dernière ligne droite pour la centrale à charbon de Jorf Lasfar

L’ONEE renforce son stockage stratégique en combustible à Jorf Lasfar. D’une capacité de 410.000 m3, soit environ l’équivalent de 3 mois de réserve, la centrale à charbon est en stade final de réalisation.

Afin de sécuriser le stock stratégique pour les centrales thermiques à charbon, l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) se mobilise cette année pour mettre en service le Parc à charbon de Jorf Lasfar. En effet, ce projet représente l’une des plus grandes infrastructures de stockage de charbon dans le pays.
D’une capacité de 410.000 m3, soit environ l’équivalent de 3 mois de réserve pour les centrales de l’ONEE fonctionnant au charbon, cette infrastructure hautement stratégique est en stade final de réalisation. C’est ce qui a été annoncé suite à la visite de terrain effectuée par Abderrahim El Hafidi, directeur général de l’office, au Parc à charbon de l’ONEE à Jorf Lasfar pour s’enquérir de l’achèvement des travaux.
Notons que cette infrastructure a pour objectif d’assurer la sécurisation de l’alimentation des différentes centrales thermiques du royaume et de renforcer la capacité actuelle du Parc à charbon du complexe thermique de Jorf Lasfar.
D’un investissement global de 365 MDH, la construction de cet ouvrage a été confiée, suite à un appel d’offres international, au groupement d’entreprises PHB (Espagne) / STAIP (Maroc). Le financement a été mobilisé par l’office auprès de la Banque islamique de développement (BID).
La concrétisation de ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle vision de l’ONEE, en coordination avec les opérateurs du secteur énergétique au niveau national, et qui s’est fixé, parmi ses axes stratégiques, la maîtrise de la gestion des risques liés aux opérations à fort enjeux financiers auxquels est exposé l’ONEE, notamment ceux relatifs aux achats des combustibles, aux achats d’énergie et aux marchés de change.
À rappeler qu’en sa qualité d’acteur national très actif sur les marchés des matières premières énergétiques, l’ONEE avait lancé la mise en place d’une Salle des marchés qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’une nouvelle politique de gestion de couverture des risques sur les marchés des produits de base (charbon, gaz naturel, électricité), sur le fret et sur le marché de change.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO



Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page