Éco-Business

STG Telecom lance ses activités au Maroc

Nouvel entrant dans le secteur des télécommunications, STG Telecom, filiale de l’Américain TCI, se positionne sur le segment de la haute technologie et de la production de smartphones.


De l’ambiance, de l’humour et de la haute technologie, il y en avait à profusion lors de la cérémonie de lancement des activités de STG Telecom au Maroc. Organisé à Casablanca vendredi 29 juin, cet événement a attiré une belle brochette de personnalités, dont la star du rap français Maître Gims, ambassadeur de la marque. Cette soirée marque le début des activités marocaines de la filiale américaine de Technology Capital Invest (TCI). STG Telecom entend se positionner sur le segment de production de téléphones, d’accessoires high-tech, ainsi que sur celui de la robotique et la domotique. «STG Telecom a intégré le marché marocain avec comme ultime objectif un meilleur accès des Marocains aux nouvelles technologies», indique la société. Autrement dit, STG Telecom n’est pas forcément un concurrent des opérateurs traditionnels, misant plutôt sur les solutions de haute technologie.

Assemblage de portables
D’ailleurs, l’opérateur Orange figure parmi ses partenaires et assurera la commercialisation des produits de STG Telecom dans ses points de vente, à l’instar de la plateforme Jumia. BMCE Bank of Africa et RMA se chargeront pour leur part du financement et de l’assurance des produits de STG Telecom pour les acquéreurs. STG Telecom ambitionne d’implanter «la première usine d’assemblage de téléphones au Maroc en 2019», à en croire son PDG, Adnane Ouassimi. La société dispose d’ores et déjà de trois modèles de smartphones qu’elle a présentés lors de sa soirée de lancement. Il s’agit du X1 sur le haut de gamme, du A1 & A1pro (moyen de gamme) et du S1 (entrée de gamme). Les prix varient entre 1.000 et 4.000 DH. Les autres produits concernent les segments des robots, des casques et des accessoires.

Grandes ambitions
Si le top management de STG Telecom reste discret sur ses objectifs commerciaux à court et moyen termes, il prévoit un investissement de 150 MDH d’ici 2019, tout en portant le nombre de ses collaborateurs de 150 à 250 d’ici fin 2018. En outre, 12 magasins de vente ouvriront bientôt leurs portes, tandis que les contours de l’usine d’assemblage de smartphones, qui devrait être basé à Tanger, «sont en discussion avec les autorités», selon Adnane Ouassimi. Ce dernier fait également savoir que le Maroc n’est qu’une des étapes de développement de son entreprise. En effet, STG Telecom entend par la suite se lancer sur les marchés africains. «Nous souhaitons exporter en Afrique subsaharienne le même savoir-faire que nous développons au Maroc, c’est-à-dire la robotique, la téléphonie et les smartphones».

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page