Éco-Business

Résultats semestriels : Taqa Morocco, une agilité et une efficacité payantes (VIDEO)

Des prix élevés et une efficacité opérationnelle ont permis à Taqa Morocco d’atteindre 5,9 MMDH de chiffre d’affaires au premier semestre (+71%) et de dégager 605 MDH de bénéfices (+36%). Au passage, la politique d’approvisionnement de l’électricien amortit l’impact de la hausse des prix du charbon sur les comptes de l’ONEE.

Les voyants sont au vert pour Taqa Morocco. Dans un contexte de prix élevé et de meilleure disponibilité des unités, le résultat net part du groupe de l’électricien a été propulsé à 605 MDH, en hausse de 36%. Ce résultat s’appuie sur un chiffre d’affaires ayant flambé de 71% pour atteindre 5,9 MMDH sur les six premiers mois de l’année. Les frais d’énergie suivent les prix des matières premières et s’alignent donc sur la hausse fulgurante du charbon dans le cas de Taqa Morocco. Mais l’inflation subie par l’électricien est moindre comparée à la hausse des prix à l’international. Alors que les prix ont explosé de plus de 200%, le prix moyen d’achat de Taqa a augmenté de 45%, relève le management. «Notre coût d’achat reste maîtrisé. Quelque part nous faisons profiter à l’ONEE un prix d’achat compétitif par rapport au marché international», relève Omar Alaoui M’hamdi, membre du directoire de Taqa Morocco.

Par ailleurs, «le contexte géopolitique et les goulots d’étranglement dans les chaînes d’approvisionnement n’ont eu aucun impact opérationnel. Cela dénote d’une grande maîtrise de notre sourcing de charbon», souligne pour sa part Mehdi Belghiti, membre du directoire.

Avec la crise énergétique en Europe, la forte demande des pays de la région qui ont relancé plusieurs centrales à charbon qui étaient à l’arrêt et l’embargo sur le charbon russe devraient maintenir les prix à des niveaux élevés encore un moment. Taqa Morocco reste toutefois serein sur ses perspectives. «La reprise des centrales à charbon en Europe n’aura pas d’impact significatif pour nous. Nous continuons à nous approvisionner auprès de la

Russie. De façon générale, notre
Objectif est de continuer à rester très compétitifs par rapport à l’indice du marché et de fournir une électricité fiable et compétitive à l’ONEE». A fin juin, le résultat d’exploitation a augmenté de 393 MDH à 1,47 MMDH grâce à un prix d’achat moyen bien meilleur que l’indice de référence et à l’amélioration de l’efficience opérationnelle.

Verdissement du portefeuille
Face aux enjeux climatiques et à une pression qui va s’intensifier au fil des ans, l’énergéticien a déjà investi 300 MDH dans les équipements environnementaux et poursuit sa mue avec l’ambition de réduire son intensité carbone de 25% à l’horizon 2030. De façon générale, la réduction de l’empreinte carbone de l’entreprise passera par le développement d’un portefeuille d’énergies renouvelables et de cycle combiné gaz. Taqa Morocco vient de remporter 5 lots pour le développement de 96 MW d’énergie solaire dans le cadre du programme solaire Noor PV II. L’investissement est estimé à 1,1 MMDH et la mise en service est prévue au quatrième trimestre 2024.

Rendement moyen de 20% du titre en bourse
En séance mardi 20 septembre, le titre de l’électricien affichait un gain annuel de 13% contre une baisse de 9% pour le Masi. L’action Taqa Morocco fait partie de celles qui créent le plus de valeur pour les actionnaires. Depuis l’introduction en bourse, le titre a offert un rendement moyen (dividendes + hausse du cours) de 20% contre une performance moyenne de 7% du Masi Rendement brut.

Franck Fagnon / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page