Éco-Business

Résultats : Bank of Africa retrouve des couleurs à fin mars 2021

Les principaux indicateurs du groupe bancaire Bank of Africa s’affichent dans le vert au terme du premier trimestre 2021. La banque rompt ainsi avec les contreperformances enregistrées au cours de l’exercice précédent marqué par les effets de la crise sanitaire.

Le groupe Bank of Africa renoue avec la performance après une année marquée par l’impact de la crise sanitaire et un marché boursier en recul de 20% à fin mars 2021. Le produit net bancaire consolidé s’est affiché en hausse de 11% au terme du premier trimestre 2021. Une progression qui a été portée, entre autres, par la bonne performance du résultat sur opérations de marché ainsi que par la bonne tenue du core business, comme en témoigne la hausse de 6% de la marge d’intérêts consolidée.


Au niveau opérationnel, le résultat brut d’exploitation s’est apprécié de 29% à fin mars 2021 «sous l’effet combiné de l’évolution à deux chiffres du PNB consolidé et social, la stabilisation des frais généraux consolidés et la maîtrise des charges en social», commente le top management du groupe.

À ce stade, le résultat net part du groupe (RNPG) a culminé à 443 MDH au titre du premier trimestre 2021, contre 123 MDH à fin mars 2020, enregistrant ainsi un bond de 261% en glissement annuel. Hors impact du don Covid-19 constaté l’année dernière (la contribution au Fonds spécial Covid-19 s’élevait à 1 MMDH), la progression du RNPG ressort à 30%. Dans ce contexte, le groupe bancaire assure poursuivre sa gestion de la couverture du risque. Il en ressort un coût du risque à fin mars 2021 qui évolue de 50% à 753 MDH en consolidé.

En social, Bank of Africa a enregistré des revenus en hausse de 18% à fin mars 2021 portés par la bonne tenue de l’activité commerciale de la banque SA. En témoigne la marge d’intérêts qui s’est appréciée de 3%. Le résultat brut d’exploitation, a quant à lui, évolué de 32% grâce, entre autres, à l’optimisation des charges. Leur progression s’est limitée à 3% à fin mars 2021. Par ailleurs, le résultat net de Bank of Africa est passé de 186 MDH à fin mars 2020 à 520 MDH au titre du premier trimestre 2021, soit une amélioration de 180% en glissement annuel. Hors impact du don Covid, le résultat net ressort en hausse de 29%.

Au final, le coût du risque de la banque SA évolue de 26% à 344 MDH en social. Pour rappel, le groupe bancaire a dû composer en 2020 avec sa contribution au Fonds spécial COVID-19, la hausse du coût du risque consolidé, ainsi que la contreperformance de ses différentes activités impactées par la crise sanitaire. Le RNPG s’était établi à 738 MDH, en repli de 62%. Le résultat net s’est quant à lui déprécié de 47% à fin 2020. S’agissant du produit net bancaire consolidé, celui-ci avait connu une légère hausse de 1% à 14 MMDH à fin décembre 2020. 

Aida Lo / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page