Éco-Business

Résultats 2020 : comment Attijariwafa bank brave la crise

Attijariwafa bank a présenté se performances financières annuelles et clôture sereinement une année 2020 particulièrement difficile, marquée par une crise sanitaire et économique qui a eu un impact significatif dans l’ensemble des pays où elle est présente.

L’année 2020 a été particulièrement éprouvante pour Attijariwafa bank, à l’instar des autres banques et secteurs économiques en raison de la crise de la Covid-19. Cependant, la banque a su garantir la poursuite de ses activités, lancé plusieurs initiatives RSE malgré cette conjoncture difficile et se dit prête à entamer sereinement l’année qui vient de débuter.


Chute du RNPG en 2020
Dans son communiqué rendu public récemment, présentant ses résultats au titre de l’année 2020, la banque marocaine souligne que les crédits et l’épargne collectée s’établissent respectivement à 333,7 MDH, soit +3,1%, et 508,7 MMDH (+6,9%) sur base consolidée. Son produit net bancaire s’élève, lui, à 23,9 MMDH, en amélioration de 1,6% par rapport à 2019. Pour sa part, le résultat net part du groupe (RNPG) est ressorti à 3,0 MMDH, en repli de 48,1%, impacté par la contribution au Fonds spécial Covid-19 conjuguée à la hausse du coût du risque. Ce dernier enregistre une augmentation de 243%, se fixant à 5,5 MMDH, en lien avec la détérioration du risque de crédit engendré par les conséquences de la pandémie et le provisionnement anticipatif et prudent associé. Pour ce qui est du coût du risque consolidé, rapporté aux encours de crédits, il a atteint 1,51% contre 0,46% en 2019.

Des initiatives RSE pour soutenir l’économie nationale
Par ailleurs, malgré des résultats financiers en demi-teinte, le groupe a pu garantir la poursuite de ses activités grâce à une série de mesures instaurées dès le début de la crise. Celles-ci ont notamment permis à l’ensemble des 5.548 agences du groupe de poursuivre leurs activités. Le groupe a également mis en place un ensemble d’initiatives en faveur des entreprises, des TPME, des PME, des jeunes, etc. Dans ce cadre, il a accompagné, au Maroc, pas moins de 68.700 entreprises, dont la majorité de TPME, à travers la distribution de 40 MMDH de crédits additionnels depuis le début de la crise. Attijariwafa bank a aussi procédé au financement de 6.500 jeunes et porteurs de projet pour un montant de 1,25 MMDH dans le cadre de l’initiative Intelaka, soit 46% du total des crédits accordés par le secteur bancaire. Il a également accordé 18.538 crédits Damane Oxygène en faveur des commerçants, artisans et TPE pour une enveloppe de 5,7 MMDH, soit une part de marché de 33%. De plus, 12.338 entreprises ont pu bénéficier de 10,7 MMDH de crédits Relance, et 9.192 PME ont été financées pour un montant de 6,2 MMDH dans le cadre des initiatives Damane Express, Damane Attasyir et Damane Istitmar. À travers son offre de services non financiers tels que le réseau Dar Al Moukawil et la plateforme digitale Daralmoukawil.com, Attijariwafa bank a aussi contribué à la formation et l’accompagnement de 60.000 TPME, jeunes promoteurs, porteurs de projet, etc. Enfin, relève le communiqué, Attijariwafa bank a maintenu un rythme soutenu d’investissements et poursuivi l’optimisation des délais de règlement des fournisseurs. «5 jours en moyenne au bénéfice de 1.000 prestataires de services de la banque, en majorité des TPME», note la même source.

Mise en œuvre du plan «Énergies 2020»
Le groupe Attijariwafa bank rappelle que 2020 a également été marquée par la poursuite de la mise en œuvre du plan stratégique «Énergies 2020», qui lui a notamment permis de se positionner en tant que banque relationnelle de référence, d’améliorer les parcours et l’expérience client, d’exploiter les données pour mieux servir sa clientèle et, enfin, de s’inscrire dans une trajectoire de transformation digitale et technologique. «Capitalisant sur les solides acquis d’Énergies 2020 dans un contexte de profondes mutations économiques, sociétales et technologiques accélérées par la crise de la covid-19, les équipes internes se sont mobilisées tout au long du deuxième semestre afin d’élaborer un nouveau plan stratégique 2021-2025», indique le groupe, avant de préciser que ce plan est en cours de validation et sera présenté dans les semaines à venir. Enfin, le groupe a fait savoir qu’il entame l’année en cours de manière positive et entend tout mettre en œuvre pour favoriser la relance économique dans tous les pays de présence.

Mariama Ndoye / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page