Éco-Business

Relance touristique : Madaëf sort le grand jeu

L’opérateur national œuvrant dans l’investissement touristique Madaëf, filiale du Groupe CDG, s’apprête à ouvrir six nouvelles unités hôtelières d’ici la fin de l’année 2021.

Malgré une conjoncture sectorielle difficile, Madaëf garde le cap et annonce un vaste programme de relance de ses activités pour contribuer à la reprise du secteur touristique. En effet, L’opérateur national opérant dans l’investissement touristique s’apprête à ouvrir six unités hôtelières d’ici la fin de l’année. «Nous venons réaffirmer notre engagement en faveur du développement du secteur touristique dans notre pays et ce, à travers une dynamique d’investissement que nous poursuivons, aujourd’hui plus que jamais, en dépit de la conjoncture actuelle», affirme Mamoun Lahlimi Alami, administrateur directeur général de Madaëf.


Cette dynamique vise à la fois à accompagner l’émergence de certaines destinations en en renforçant les capacités hôtelières, mais également à enrichir l’offre produit des actifs de l’opérateur, est-il expliqué. «Il s’agit des priorités que nous nous sommes fixées suite à notre analyse prospective des évolutions du secteur», indique l’administrateur directeur général de Madaëf.

2,5 MMDH d’investissement
Les ouvertures prévues sont réparties sur l’ensemble du territoire et concernent de grandes signatures hôtelières, à savoir Hyatt Regency Taghazout, un village de vacances et une résidence touristique à Al Hoceima, qui seront inaugurés sous une enseigne internationale de renom, Marriott Rabat, ou encore Kasbah Ait Abbou et Kasbah Dar Al Hiba. Des concepts d’hébergement authentique de luxe développés avec d’autres partenaires et brandés Six Senses. L’enveloppe consentie par Madaëf pour ces ouvertures s’élève à 2,5 MMDH, dont la moitié porte sur la destination Al Hoceima. Un choix, qui «traduit la volonté de Madaëf de poursuivre son engagement en faveur de l’attractivité d’un territoire où le groupe CDG a très largement investi ces dernières années», indique l’opérateur dans un communiqué. L’occasion pour Madaëf de rappeler l’accord signé, en octobre dernier, avec son partenaire historique Club Med, et portant sur un programme d’investissement de 312 MDH afin d’accélérer le développement du Club Med Marrakech La Palmeraie et redynamiser le Club Med Yasmina situé sur la côte méditerranéenne.

Œuvrer pour une reprise réussie
Les unités en cours d’ouverture vont représenter plus de 3.000 lits supplémentaires dans le portefeuille Madaëf. En plus, donc, du renforcement de la capacité d’accueil touristique au niveau national et sa montée en gamme, il est expliqué que «Madaëf ambitionne de professionnaliser et structurer davantage ces écosystèmes avec la création de 3.000 nouveaux emplois directs et indirects». Les recrutements dans les nouvelles unités hôtelières se sont faits dans les régions d’implantation des projets.

De plus, Madaëf assure avoir préservé, durant toute la période de la crise sanitaire, l’ensemble des emplois et des salaires au niveau de ses actifs touristiques. «Nous sommes conscients qu’une reprise réussie passe indéniablement par des ressources humaines qualifiées et engagées. C’est dans ce sens que nous avons anticipé la reprise en maintenant l’ensemble de emplois au sein de nos actifs … Une attention particulière a, par ailleurs, été portée à la formation et au développement des compétences pour améliorer la qualité des prestations de notre réseau», explique de son côté Rachid Karkari, directeur général délégué en charge du pôle Property & asset management à Madaëf. Parallèlement aux ouvertures de ces nouvelles unités, Madaëf a également procédé à la mise à niveau d’un certain nombre de ses actifs- ils sont près de quarante actuellement – avec, à la clé, le développement de concepts novateurs pour répondre aux nouvelles attentes et améliorer l’expérience client.

Le Royal Golf El Jadida fait peau neuve

Madaëf a lancé un programme de remise à niveau des actifs touristiques et d’amélioration de l’expérience client. Plusieurs sites ont été concernés dans le royaume et la destination El Jadida n’est pas en reste. En effet, Madaëf a mené la rénovation du mythique Royal Golf El Jadida, l’un des plus prestigieux et plus beaux parcours du pays. Une initiative qui rappelle la dimension golfique de Madaëf qui gère, à travers sa filiale Madaëf Golfs, le premier réseau de golfs national.

À noter également le programme de repositionnement du Pullman Mazagan Royal Golf & Spa avec, au menu, de nouveaux points de restauration et de loisirs. «Nous nous adaptons aux mutations du secteur en offrant à nos clients une expérience d’évasion et de détente au sein d’une nature protégée. Le Pullman Mazagan Royal Golf & Spa enrichit son offre de restauration et d’animation cette année avec de nouveaux univers et concepts à même de satisfaire aussi bien une clientèle familiale que des voyageurs loisirs et business», affirme ainsi Jalil Chebihi, directeur général du Pullman Mazagan Royal Golf & Spa.

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page