Éco-Business

Recensement de la population : Le HCP livre ses chiffres

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Le Haut commissariat au plan (HCP) vient de publier des notes basées sur les résultats du Recensement général de la population et l’habitat (RGPH) de 2014. Ces données concernent la répartition générale de la population, les personnes à besoins spécifiques et les nomades. Retour sur les chiffres les plus significatifs…


La note sur la répartition géographique de la population d’après les données du RGPH de 2014, élaborée par le Haut-commissariat au plan, apporte son lot de données significatives. Selon cette note, la population du Maroc est répartie sur 1.538 communes, 256 urbaines et 1.282 rurales. La distribution de ces communes est caractérisée par une forte dispersion et la taille des communes varie entre 55 et 520.428 personnes. En outre, plus des deux tiers de la population totale se concentrent dans, seulement, 20% des communes les plus peuplés. Un chiffre qui montre que la répartition spatiale de la population n’est pas uniforme d’une région à une autre. Par ailleurs, seules quatre régions enregistrent un équilibre dans la répartition des communes entre celles surpeuplées et celles moins peuplées. Cinq régions, à savoir Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra, Marrakech-Safi, Fès-Meknès et Tanger-Tétouan-Al Hoceima, concentrent, en effet, un peu moins des trois quarts des ménages du pays.

La population nomade au Maroc en baisse
Selon les données du Recensement général de la population et de l’habitat de 2014, l’effectif de la population nomade recensée au 1er septembre 2014 s’élève à 25.274 personnes contre 68.540 en 2004, soit une baisse de 63%. De ce fait, le nomadisme ne représente plus qu’une part minime de la population du Maroc, soit un peu plus de 7/10.000. Le nombre de ménages nomades s’établit, quant à lui, à 4.044, ce qui correspond à une taille moyenne de 6,2 personnes contre 4,6 personnes au niveau national. Par ailleurs, la structure familiale de cette population est encore dominée par les ménages de grande taille. En effet, environ 68,2% des ménages nomades sont constitués de cinq personnes et plus (dont 32,8% sont formés de huit personnes et plus), 10,6% de quatre personnes, 8,1% de trois personnes, 7,1% de deux personnes et seulement 6,1% sont formés d’une seule personne. Les caractéristiques démographiques et socio-économiques de la population nomade s’approchent de plus en plus de la moyenne nationale, mais accusent encore un retard dans le domaine de l’éducation à cause de leur mode de vie. Enfin, 95% de la population nomade se concentrent dans quatre régions, toutes situées à l’Est et au Sud du pays à savoir Drâa-Tafilalet, Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra et Souss-Massa.

Personnes à besoins spécifiques. 5,1% de la population totale
Les données du recensement général de la population et de l’habitat de 2014 concernant les personnes à besoins spécifiques, selon la nomenclature en vigueur composée des incapacités de la vision, de l’audition, de la mobilité, de la communication, de la prise de soin de soi et de la concentration, indiquent que la prévalence du handicap en 2014 est d’environ 5,1% de la population totale. En effet, en 2014, le nombre de personnes en situation de handicap au Maroc s’élève à 1.703.424 personnes. La prévalence du handicap est relativement plus élevée en milieu rural (5,5%) qu’en milieu urbain (4,8%). En revanche, il n’y a pas de différence significative entre les femmes (859.965 femmes) et les hommes (843.459 hommes).

Au sein de la population handicapée, un peu moins de la moitié (46,5%) est âgée de 60 ans et plus alors que 45,6% (776.778 personnes) sont âgés de 15 à 59 ans. Concernant l’état civil, environ 46,5% (791.328 personnes) des personnes handicapées sont mariées, 29% célibataires (493.546 personnes), 21,6% veuves (367.824 personnes) et enfin, 3% sont divorcées (50.726 personnes). Par ailleurs, un peu plus de la moitié (59,5%, soit 1.013.264 personnes) des personnes en situation de handicap vivent au sein de ménages de 5 personnes et plus, et 14,2% (242.248) dans des ménages de 4 personnes. En matière d’éducation, 66,5% (1.133.615) des personnes handicapées n’ont aucun niveau d’instruction. Cette situation concerne plus les femmes (79,5%) que les hommes (53,4%). Enfin, 17,1% ont atteint le niveau primaire, 9,8% le secondaire et 1,5% le supérieur contre, respectivement, 28,6%, 25,1% et 6,4% parmi les personnes non handicapées.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page