Éco-Business

Radeema. La performance au rendez-vous

Chiffre d’affaires, nombre de clients, taux de raccordement en hausse… Les performances techniques, commerciales et financière de la Radeema sont au beau fixe.

La Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de Marrakech (Radeema) a annoncé ses résultats annuels pour l’année 2017. Lors de son Conseil d’administration, le directeur général, Rachid Benchikhi, a présenté les réalisations techniques, financières et commerciales enregistrées au terme de la première année du contrat-programme (2017-2019) liant l’État à la Radeema. Plusieurs faits majeurs en ressortent. La régie a réalisé un chiffre d’affaires de 2,4 MMDH, en hausse de 14% comparé aux 2,06 MMDH réalisés en 2016.

La Radeema a ainsi distribué 64,5 millions m3 d’eau potable, et a également traité un volume de 40 millions m3 d’eaux usées, dont 7,6 millions de m3 ont été réutilisés en arrosage des golfs. La régie a également mis en distribution 1.320 Gwh d’énergie électrique. En termes d’investissements, la régie a engagé 486 MDH pour renforcer et fiabiliser l’infrastructure d’eau, d’électricité, et d’assainissement liquide de Marrakech. Cet investissement a ausi servi à généraliser l’accès à ces services aux populations démunies et moderniser les moyens de gestion et d’exploitation. Pour rappel, le volume d’investissement réalisé entre 2008 et 2017 dépasse les 4,7 MMDH. Par ailleurs, la Radeema a également entamé le chantier de la dématérialisation des procédures commerciales par le développement des plateformes numériques à travers les nouvelles versions «@gence en ligne Radeema» et «Radeema Mobile». Ceci s’ajoute à plusieurs canaux de proximité déjà disponibles auprès de la régie, notamment un centre de relation clientèle, 14 agences commerciales et plus de 130 espaces de services.

Réalisations en 2018
Par ailleurs, la Radeema continue son programme de développement pour l’année 2018. Elle a donc achevé les travaux du nouveau réservoir d’eau potable de 30.000 m3 RAM, qui vise à porter la capacité de stockage à 165.500 m3, afin d’atteindre une autonomie de stockage de 22,5 h. La régie va également mettre en service son projet d’expansion de la station d’épuration des eaux usées de la ville (STEP), ce qui permettra d’augmenter sa capacité de 25%. Elle mettra aussi en marche l’usine de séchage solaire des boues émanant de la STEP avec une capacité de 200 tonnes/jour. De ce fait, l’enveloppe consacrée à ces trois projets atteindra les 535 MDH.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page