Éco-Business

Production d’olives : “OCP-Al Moutmir” boucle avec brio sa campagne 2021

La dernière étape de cette campagne agricole s’est déroulée dans la province de Chefchaouen, où 100 parcelles de démonstration ont convaincu définitivement les producteurs d’olives locaux que l’initiative «OCP-Al Moutmir» est bien ce qu’il leur faut. C’est simple, elle a permis, en moyenne, de doubler le rendement. Zoom sur une parcelle, à Souk El Had, où la productivité a été multipliée par trois !

OCP-Al Moutmir fait à nouveau des heureux parmi les agriculteurs et agricultrices du Royaume ! Lancée il y a trois ans, l’initiative vient de boucler sa campagne 2021 dans la province de Chefchaouen, relevant de la Région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, auprès de fellahs spécialisés dans la culture d’olives. Suar 100 plateformes de démonstration d’un ha, installées dans la province au profit d’un peu plus de 100 cultivateurs, le rendement a été en moyenne doublé. Certaines parcelles ont même fait mieux puisqu’elles ont enregistré un triplement de leur production, et ce, suite à la mise en œuvre de l’itinéraire recommandé et adapté (ICP). C’est, notamment, le cas de la parcelle située à Souk Al Had où les agriculteurs, les étudiants de l’école des techniciens de Benkharis de Tétouan et la presse ont été conviés en fin de semaine dernière : les premiers pour voir jusqu’à quel niveau l’initiative OCP-Al Moutmir pouvait être efficace ; les seconds pour suivre le programme FFS (Farmer for school-Formation au champ) et les derniers pour relayer l’information. Intervenant à cette occasion, Abdeddaim El Hajjam, le responsable OCP-Al Moumir à Chefchaouen, a déclaré qu’«aujourd’hui nous avons organisé une formation au champ pour les producteurs d’olives à Souk Al Had-province de Chefchaouen et aussi pour les étudiants de l’école de techniciens de Benkharis de Tétouan.


Dans cette formation, on a abordé la récolte des olives et comment garantir une bonne qualité d’huile à travers les bonnes pratiques ainsi que le transport et les méthodes de trituration. En même temps, nous avons assisté à la récolte de la plateforme de démonstration (PFD) d’oliviers où les bonnes pratiques, dont on a parlé, ont été appliquées. Au final, l’agriculteur a obtenu trois tonnes à l’ha dans la PFD contre 1 tonne à l’ha dans le témoin, basé sur les pratiques normales. C’est à dire que ce fellah a triplé son rendement, contre un doublement en moyenne dans les 100 parcelles de démonstration installées dans la province». Bref, encore une fois, l’initiative OCP-Al Moutmir montre toute son efficacité au profit de l’agriculture marocaine et de l’ensemble de la chaîne de valeur agricole.

En effet, dans la province de Chefchaouen en général et à Souk Al Had en particulier, où la production d’olives va incessamment «exploser» sous l’impulsion d’OCP-Al Moutmir, une nouvelle unité de trituration sera très prochainement mise en place. Celle qui est actuellement en service ne traite, en effet, qu’une vingtaine de tonnes par an, est-il expliqué. En attendant cette nouvelle et heureuse reconfiguration dans la chaîne de valeur locale de l’olive, signalons que l’initiative OCP-Al Moutmir, dédiée à l’encouragement de cette culture, a été déjà déployée dans d’autres parties du Royaume avec d’aussi bons résultats à la clé. C’est le cas, durant la campagne agricole 2020/202, dans 28 provinces de 9 régions, (parmi lesquelles Taourirt, Guercif, Marrakech, Safi et Khouribga), où 1.506 PFD ont été installées. Ces dernières ont touché l’ensemble des variétés, types de conduite (bour, irrigation gravitaire et irrigation localisée) et modes d’exploitation (extensif et intensif) existants dans les différents bassins de production à l’échelle nationale. Par exemple, dans la province de Taourirt, 100 PFD ont été installées dans 8 communes rurales au profit de 54 agriculteurs. L’engrais NPK spécifique 17-14-15 avec une dose de 2 Qx/ha, produit par le Smart Blender, y a été majoritairement recommandé suite aux résultats des analyses de sol. Allié aux bonnes pratiques de l’initiative OCP-Al Moutmir, il a permis d’améliorer le rendement à l’ha de 54% par rapport au rendement réalisé par l’agriculteur Omar Ayyat au niveau de la parcelle témoin. Autrement dit, son rendement est passé  à 12 tonnes à l’hectare, contre  7,8 tonnes auparavant.

Objectifs des plateformes de démonstration

Le programme des plateformes de démonstration (PFD), mis en place et financé à 100% par OCP-Al Moutmir, permet d’introduire des solutions scientifiques, basées sur l’innovation et adaptées aux besoins des agriculteurs, qui visent plusieurs objectifs :
• améliorer les rendements dans les différents systèmes de production ;
• mettre à la disposition de l’agriculteur un programme de production intégré (ICP) capable d’augmenter le rendement au moindre coût ;
• améliorer la qualité des fruits (calibre, poids, couleur…) ;
• rationaliser l’utilisation des intrants agricoles ;
• rationaliser la fertilisation à travers l’analyse des sols et la rationalisation des nutriments de cultures ; – introduire et instaurer de bonnes pratiques agricoles, pour une agriculture prospère et durable ; – préserver les ressources naturelles (eau, sol…) ;
• assurer le transfert du savoir et du savoir-faire aux générations futures.

Aziz Diouf / Les Inspirations ÉCO

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page