Éco-Business

Pêche: les sardiniers reprennent la mer

Plus d’une cinquantaine de bateaux ont repris leurs activités à partir de cette semaine dans plusieurs ports au centre et au sud du royaume. Il s’agit de 45 sardiniers à Agadir alors qu’environ 3 et 7 sardiniers ont aussi regagné les ports de Dakhla et Laâyoune conformément au respect de mesures de précaution au sein des bateaux dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

Ce retour d’activité intervient essentiellement après la déclaration de l’état d’urgence sanitaire et la restriction des déplacements depuis le vendredi 20 mars 2020, ce qui a empêché les marins pêcheurs de réintégrer les bateaux (portant à bord entre 30 à 35 marins) en raison du sentiment de panique qui les a secoués à cause de la pandémie. Du coup, plusieurs marins ont préféré rester avec leurs familles depuis le démarrage de la période du confinement.


«Cette situation a été débloquée grâce à l’intervention des différents opérateurs du secteur y compris les autorités locales. Actuellement, le retour des marins pêcheurs et la reprise de l’activité sardinière est faite d’une façon progressive au cours de cette semaine pour assurer l’apprivoisement du marché national et des unités industrielles», déclare Abderrahmane Sarroud, vice-président de la Confédération nationale de la pêche côtière.

Poulpe : arrêt de la pêche
Parallèlement à la reprise de l’activité sardinière dans les enceintes portuaires précitées, les bateaux de la pêche hauturière sont entrés officiellement en arrêt biologique du 14 avril au 30 juin 2020 après l’achèvement de la saison d’hiver du poulpe. Par conséquent, le port de pêche d’Agadir a vu ces derniers jours le retour des marins pêcheurs de ce segment hauturier. Cette enceinte a accueilli l’accostage d’environ 200 chalutiers hauturiers portant à bord plus de 5.000 marins pêcheurs.

Dans ce sens, des bus ont été mobilisés par les professionnels compte tenu du fait de la restriction des déplacements sans attestation dérogatoire, c’est la raison pour laquelle leurs attestations de sortie ont été attribuées aux marins pêcheurs dans le but d’assurer le retour à leurs foyers dans le cadre des mesures de précaution prises pour lutter contre le Covid-19.

Pour rappel, la décision ministérielle n°01/20 datée du 10 avril 2020 avait fixée l’arrêt de la période de l’activité de la pêche au poulpe sur l’ensemble du littoral national. Le quota fixé durant la période précitée a été établi par le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime à 22.000 tonnes de poulpes dont 13.860 tonnes consacrées à l’activité hauturière en plus de 2.420 tonnes pour le segment côtier et 5.720 tonnes au segment artisanal de Dakhla alors qu’un quota additionnel de 2.200 tonnes a été accordé à l’instar des autres saisons de pêche à la sous-unité Aftissat Boujdour Centre et Sidi L’Ghazi.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page