Éco-Business

Neutralité carbone : le groupe Azura signe une première mondiale

Le groupe Azura, producteur de tomates et fournisseur de la grande distribution, devient 100% neutre en carbone.

Une prouesse mondiale pour le groupe franco-marocain Azura, spécialisé dans la production de fruits et légumes. En cette fin d’année 2020, l’opérateur devient le premier producteur de tomates fournisseur de la grande distribution à atteindre la neutralité carbone pour l’ensemble de ses opérations, de la ferme à à l’assiette du consommateur. Dans un communiqué de presse annonçant la nouvelle, le groupe affiche clairement son satisfecit et assure que «ce sont près de 192.000 tonnes de CO2 qui seront compensées chaque année. Cet engagement responsable sera identifiable par un logo spécifique sur les emballages, à l’attention des consommateurs». Azura explique, par ailleurs, que cette initiative s’inscrit dans le prolongement de son engagement long-termiste pour proposer aux consommateurs des produits de grande qualité, accessibles et respectueux de l’environnement.


Lutte contre le réchauffement climatique
Mais comment peut-on atteindre la neutralité carbone? Azura explique cette procédure par le fait que, depuis sa création en 1990, il a adopté des process de production qui respectent la saisonnalité et bénéficient de la chaleur et de la lumière naturelles du soleil, sans qu’aucune autre source d’énergie ne soit nécessaire pour chauffer les serres. «C’est ce qui permet aux tomates d’Azura d’avoir une empreinte environnementale naturellement faible : les émissions totales de gaz à effet de serre d’une tomate Azura, de la ferme à l’assiette du consommateur, sont de 1,26 kg CO2/ kg tomate» explique-t-on. À partir de 2010, Azura a initié une campagne de mesure de son impact environnemental grâce à la méthode de l’Analyse du cycle de vie (ACV), réalisée selon les normes standard internationales ISO 14040 et ISO 14044. L’objectif de ces certifications est d’agir concrètement pour améliorer ses pratiques agricoles et ainsi réduire ses émissions de CO2 de 20% en dix ans. L’Analyse du cycle de vie mesure les effets quantifiables de l’activité d’Azura sur l’environnement (notamment les émissions de CO2), en couvrant toute la vie des produits : l’ensemble des intrants, la production (de la graine au fruit), le conditionnement, l’emballage, le transport du produit, son stockage et sa conservation sur le lieu de distribution. Le management d’Azura explique, dans ce sens, que «l’objectif pour les années qui viennent est de continuer à réduire les émissions de CO2, dans le prolongement du plan lancé en 2010, ce qui aura pour effet de réduire également le volume de CO2 compensé». À noter qu’en dix ans, Azura a réussi à réduire de près la moitié du poids de ses emballages (-43% depuis 2010), une mesure qui a notamment permis d’économiser 1.200 tonnes de plastique depuis 2015. L’entreprise a également amélioré le recyclage de ses déchets et a lancé en juillet 2019 le « Zéro Résidu de Pesticides». De plus, Azura, à travers sa fondation a accompagné le développement des communautés locales (éducation, accès à l’eau potable…).

Engagement à long terme
Puisque la compensation carbone de l’ensemble des émissions d’Azura est effective depuis décembre 2020, le groupe procédera à l’affichage de cet engagement sur l’ensemble des packs de tomates de sa marque vendus chez les distributeurs, dès mars 2021. «La neutralité carbone d’Azura sera incarnée par un logo «100% carbon neutral». Pensé pour informer le consommateur de l’engagement d’Azura, il sera matérialisé par le ‘’A’’ d’Azura et un QR code, permettant en un clic d’accéder à des informations précises sur le site d’Azura».
Grâce à ce QR code, les consommateurs pourront notamment découvrir les deux projets soutenus par Azura (voir encadré), la quantité d’émissions de CO2 compensées et l’ensemble des actions mises en œuvre par Azura pour réduire son empreinte environnementale depuis plus de dix ans.

RSE : Deux projets de compensation au Maroc et au Pérou

Dans le cadre de sa politique RSE, la compensation carbone, réalisée en partenariat avec le cabinet Climate Partner (un cabinet indépendant, spécialiste international de la protection du climat), a permis à Azura de choisir les projets de compensation les plus cohérents avec ses valeurs et ses objectifs. Le premier concerne la construction d’un parc éolien dans la région de Tanger-Tétouan au Maroc (certifié Gold Standard CER). Le second engagement d’Azura concerne un projet à Tambopata (Pérou), visant à permettre à 400 familles de vivre de la production de noix du Brésil en protégeant 300.000 hectares de forêt amazonienne (Projet certifié Verified Carbon Standard et CCBS Gold Level).

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page