Éco-Business

Moulay Yaacoub : l’INRA expose les nouvelles variétés de céréales

Ce lundi, dans la province de Moulay Yaacoub, les professionnels et cadres de développement et de conseils agricoles sont conviés par l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) à une journée de démonstration des nouvelles variétés de céréales, légumineuses alimentaires et oléagineux. La rencontre, prévue au domaine expérimental de Douyet, a pour thème «Les variétés INRA des grandes cultures : des technologies agricoles novatrices pour l’essor des filières des céréales, légumineuses alimentaires et oléagineux».
Au menu, figure une visite guidée des plateformes d’innovation, implémentées par les chercheurs du centre régional de la recherche agronomique de Meknès.

Selon l’INRA, la rencontre vise à partager les acquis des recherches de l’Institut et montrer le progrès génétique de ses nouvelles obtentions végétales en vue d’en promouvoir l’utilisation par la profession. Elle servira aussi d’espace d’échange et d’identification des alternatives communes aux principales contraintes du développement des filières concernées. Y seront présentés les travaux réalisés en matière d’évaluation des principales variétés de blés pour le rendement, la qualité et l’état sanitaire dans différentes zones agro-écologiques nationales, afin de proposer un panier de variétés performantes de blé dur et de blé tendre par bassin de production.


L’INRA exposera tout particulièrement ses nouvelles obtentions de blé dur : variétés performantes (rendements supérieurs à 60 qx/ha), tolérantes à la sécheresse, résistantes aux différentes maladies et disposant de caractéristiques technologiques prisées par l’industrie de transformation. Pour ce qui est de la plateforme d’innovation des légumineuses alimentaires, les participants pourraient découvrir, en plus de nouvelles «variétés prometteuses», deux variétés de fève et féverole récemment inscrites au catalogue officiel et présentant des rendements potentiels supérieurs à 40 qx/ha avec une résistance aux principales maladies et une large adaptation aux différentes zones agro-écologiques.

Concernant les cultures oléagineuses, la démonstration s’étendra aux nouvelles obtentions de colza en plus des six variétés marocaines inscrites au catalogue officiel entre 2008 et 2018 et qui sont toutes des variétés de type Canola, hautement productives en graines et en huile de bonne qualité indemne d’acide érucique et avec un tourteau à faible teneur en glucosinolates. 

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page