Éco-Business

Médinas : renaissance d’un patrimoine

Sous l’impulsion royale, les médinas du Maroc ont été inscrites dans une stratégie de revalorisation, de restructuration et de mise à niveau afin d’en revigorer la portée patrimoniale et en exploiter le potentiel économique et social. Que prévoit cette feuille de route nationale ? Quelles sont ses points cibles ? Où en est-on ? Comment l’investissement public et privé contribuent-ils à en réaliser les objectifs ?

Les anciennes médinas jouent un rôle important dans la structuration du produit touristique culturel marocain et dans la construction de l’image de la destination Maroc, duquel découlent les fondements de la stratégie de mise en valeur touristique des Médinas. Dans ce sens il s’avère important de se remémorer les principaux axes de cette stratégie avant de décrire sa phase d’opérationnalisation.

L’importance du patrimoine culturel
En effet, le tourisme lié au patrimoine culturel apporte une forte valeur ajoutée à l’image d’un pays. Les destinations culturelles à forte charge patrimoniale représentent 45% des voyages internationaux mondiaux, soit un demi-milliard de voyages annuels qui se font dans les villes culturelles avec une augmentation plus rapide que la demande de voyages internationaux. Pour plusieurs pays, la part du PIB du tourisme culturel constitue l’essentiel du PIB touristique national (entre 50 et 100%), soit une plus-value touristique très conséquente. On pourrait citer à titre d’exemple des villes à forte charge patrimoniale telles que Budapest, Prague ou Dublin dont le PIB du tourisme culturel dépasse les 80% du National. Le Maroc, avec sa diversité exceptionnelle de sites et de monuments historiques, a fait du tourisme culturel l’un des points forts de sa stratégie de développement touristique afin de se différencier ainsi par rapport à ses principaux concurrents. Face aux nouvelles attentes et exigences des clientèles, une offre de tourisme de culture structurée autour d’un patrimoine restauré et valorisé devient un atout incontestable pour les destinations touristiques.

Redonner vie aux médinas
C’est ainsi que les Médinas sont le fer de lance du produit culturel marocain, de par leur charge patrimoniale, leur pouvoir attractif et leur capacité à participer à drainer de nouveaux investissements touristiques dans leurs régions respectives. La Société Marocaine d’Ingénierie Touristique (SMIT) a donc, avec brio, amorcé et implémenté une nouvelle approche de valorisation des anciennes médinas du Royaume. Un programme intégré de valorisation touristique des Médinas, baptisé «M’dinti», a été conçu par la SMIT, concerté avec les partenaires centraux et locaux, et couronné par la signature d’un cadre global de financement des plans d’action qui en découlent.

Ce programme a fait l’objet d’études d’ingénierie touristique approfondies et de structuration financière ciblée. C’est ainsi que la SMIT a réalisé les études d’ingénierie touristique permettant la valorisation des ressources culturelles de l’ensemble des Médinas et le développement de leur attractivité.

Cette ingénierie touristique a permis de placer le produit culturel des Médinas au centre de l’offre en structurant des écosystèmes touristiques performants et compétitifs. Le programme M’dinti pour la valorisation du produit culturel et artisanal dans les médinas a été conçu pour créer une expérience touristique culturelle conforme à la demande internationale permettant l’amélioration de l’attractivité des destinations culturelles et de leurs performances touristiques.

Les actions de la SMIT
Dans le cadre de la mise en œuvre dudit programme, la SMIT a réalisé plusieurs actions que ce soit en termes de conceptualisation ou de structuration et planification stratégique, ce qui a permis de mettre sur pied un programme intégré couvrant plus d’une trentaine de médinas, et dont l’enveloppe budgétaire s’élève à environ 2,3 milliards de dirhams.

Ainsi, en termes d’ingénierie touristique, de conception et de planification, la SMIT a procédé à la conception des écosystèmes touristiques (circuits touristiques thématiques), avec une hiérarchisation et séquençage des actions prioritaires à entreprendre et la définition de la démarche et du planning de réalisation des projets en découlant. Une ingénierie ciblée de l’expérience de visite touristique culturelle a été mise en place, et a permis de concevoir des routes et itinéraires touristiques culturels permettant de valoriser les ressources, relier les produits touristiques et créer l’expérience authentique dans les médinas.

La nouvelle expérience touristique culturelle est matérialisée par un produit touristique culturel intégré et novateur. Il s’agit de développer un tourisme culturel autour des valeurs d’authenticité, de qualité, de durabilité et de diversité à travers trois dimensions qui gravitent autour de la mise en tourisme du patrimoine culturel, notamment celles fonctionnelle, découverte et partage (voir encadré). Ces trois dimensions, fédérées par la thématique fédératrice qui sera donnée à la destination culturelle, permettront de rehausser le pouvoir attractif du territoire culturel.

Thématisation du produit «Médina »
L’ingénierie du produit culturel dans les médinas s’est d’abord appuyée sur un diagnostic du potentiel patrimonial, historique, architectural… local, lequel a fourni un éclairage sur les principales particularités touristiques locales et a nourri la réflexion sur les perspectives et opportunités de mise en réseau, de thématisation et de mise en tourisme en tenant compte de l’ensemble des composantes patrimoniales matérielles et immatérielles identifiées. Celles-ci deviennent ensuite une trame de fond sur laquelle est suggéré un ensemble de thématiques distinctives (ressources, métiers d’art, gastronomie, etc.) mettant en évidence les spécificités de chaque médina et permettant à chaque destination d’être clairement identifiée et différenciée.

Ces thématiques devraient ainsi constituer le fil conducteur des circuits et se décliner sur les différents points d’intérêt et actifs ponctuant les itinéraires. Il s’agit aussi de l’identification des actions de valorisation touristique des ressources, mettant en avant une ou plusieurs des thématiques prédéfinies, devant donner des clés de compréhension au visiteur sur la dimension des sites visités (interprétation). Ceci en faisant appel notamment à son imaginaire et en interpellant ses différents sens (visuels, sonorités,…) à travers une approche à la fois cognitive et ludique.

Par ailleurs, le produit Médina est conçu pour une demande bien définie et un segment de clientèle ciblé devant permettre de hisser le niveau de leurs compétitivités à un rang concurrentiel. On notera que les circuits sont différenciés selon le mode de locomotion et l’intérêt principal de l’activité. On distingue les circuits pédestres, à vélo, les circuits d’interprétation, de découverte… Un circuit a un objectif et développe impérativement une thématique tout au long de son tracé: interprétation d’un patrimoine    culturel, valorisation d’une ressource… De par la diversité structurelle des produits qu’il offre, il permet d’attirer une large clientèle. In fine, l’objectif est la mise en place de corridors thématiques reliant les médinas les unes aux autres et permettant de valoriser les multiples ressources des différentes régions. La finalité étant d’agir sur la qualité de l’expérience touristique dans sa globalité, en améliorant aussi bien la lisibilité de l’offre, sa pluralité (équipements touristiques, animations ponctuelles et périodiques, etc.) mais aussi sa continuité (accueil et information, hébergement, etc.). Cela permet également de proposer un produit s’adressant à différents publics (familles, individuels, groupes scolaires, etc.).

Le financement des projets
Après un processus de concertations avec les partenaires concernés, la SMIT a pu mobiliser un financement auprès du budget général de l’État pour le déploiement de ce programme d’un montant de 570 MDH à engager dans le cadre de partenariat avec les collectivités territoriales et les départements ministériels concernés. Moyennant cet outil de financement, la SMIT a pu engager les actions qu’elle avait conçu de développement de circuits touristiques culturels, et ce, au niveau des programmes de mise à niveau des médinas, en apportant son soutien technique et financier auxdits programmes.

À partir de 2018, la SMIT a contribué à l’enrichissement des programmes de mise à niveau des médinas en intégrant la dimension touristique pour la valorisation touristique de 8 médinas (Marrakech, Fès, Rabat, Casablanca, Meknès, Essaouira, Salé et Tétouan), avec un engagement global de la SMIT de 190 MDH pour un investissement global d’environ 5 MMDH. Il est utile de rappeler dans ce sens que la SMIT, premier fournisseur au Maroc d’une expertise technique pointue en ingénierie touristique au profit des acteurs du tourisme, place l’attractivité de l’investissement touristique dans les Médinas au cœur de ses priorités.

À travers la structuration et l’orientation du développement, ainsi que l’appui à l’exécution au profit des partenaires régionaux, la Société oriente et guide l’investissement touristique, notamment au niveau de ces tissus anciens à forte valeur pour le tourisme. Pour ce faire, la SMIT oriente ses efforts pour un meilleur développement des écosystèmes touristiques culturels dans les médinas: ingénierie du produit touristique, recherche de financement, assistance des Régions et des investisseurs, et élargissement du périmètre d’intervention aux différentes activités touristiques. Tel que cité précédemment, la SMIT participe au financement des programmes de mise en valeur des anciennes Médinas du Royaume, en étroite concertation avec les partenaires locaux (région, collectivités territoriales…) et centraux (départements ministériels…).

La SMIT apporte également son appui aux partenaires locaux et aux entités d’exécution. Enfin, et pour une meilleure rentabilisation des investissements de l’État, en termes de préservation et de valorisation touristiques ­des actifs culturels dans les médinas, un programme de soutien à la TPME touristique a été initié. Celui-ci vise à soutenir la TPME pour la gestion des actifs culturels valorisés par l’État ou pour le développement de produits touristiques qui vont enrichir l’offre des circuits touristiques proposés aux touristes au niveau des médinas et sites culturels.

Les dimensions de la stratégie de la SMIT pour les médinas

 

Il s’agit d’abord de la dimension fonctionnelle, à travers l’amélioration de la qualité d’accueil dans les médinas et l’accès aux informations sur les lieux à y visiter ainsi qu’aux hébergements et activités touristiques. Il s’agit également de créer, réinventer des parcours / itinéraires de visite thématisés avec une signalétique spécifique pour interpréter et désigner les sites visités, les outils de visite nécessaires (audio-guides, brochures, …) et les NTIC pour rendre la visite plus «smart». Ensuite la dimension de découverte, grâce à la valorisation de la mise en tourisme du patrimoine de la médina à travers l’injection de nouvelles fonctionnalités à dimension économique afin de rendre ce patrimoine générateur de revenus (injection d‘activités touristiques ciblées: artisanat, hébergement…). Il s’agit également de développer les outils d’interprétation du patrimoine facilitant le contact avec le visiteur et permettant une meilleure compréhension et interprétation des monuments et sites visités, créer des équipements culturels structurants et créatifs afin d’augmenter les flux touristiques. Citons dans ce sens les musées thématiques, espaces d’expositions culturelles ou artisanales, lieux d’interprétation… Dans une approche environnementale, il s’agit aussi de «faire entrer la nature» dans la médina à travers le fleurissement de séquences de visites, la valorisation de jardins, les aménagements verts de places et de berges fluviales… Enfin la dimension de partage, à travers la création de pôles d’animation touristique permanente, notamment en aménageant et en animant des places au niveau des médinas, à travers des animations permanentes pour accompagner l’expérience de visite (stands thématiques, aménagements spécifiques pour spectacles de rue…). Il s’agit aussi de développer des animations ponctuelles à travers des expériences lumino-sensorielles de mise en lumière des monuments et sites, expériences nocturnes thématiques à travers les spectacles sons et lumières (à l’occasion de fêtes nationales, d’évènements d’envergure…).

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page