Éco-Business

Marocotel 2018 refuse du monde

Depuis 30 ans, le salon international dédié à l’industrie touristique, accueille chaque deux ans, des milliers de visiteurs professionnels et des opérateurs nationaux et internationaux. Les organisateurs du salon ont sacrifié à la tradition en ouvrant,  mercredi 14 mars, la 15e édition de Marocotel qui refuse déjà du monde.


À peine ouverte à Casablanca, mercredi 14 mars, la 15e édition de Marocotel, salon international de l’équipement professionnel pour l’hôtellerie, la restauration, les métiers de bouche, le bien-être et les loisirs, refuse déjà du monde. C’est du moins l’avis du commissaire général du salon. Adil Karim revendique, cette année, la participation d’environ 300 exposants venant du Maroc et d’ailleurs, soit une hausse de 15% par rapport à l’édition précédente. D’autres chiffres renseignent également sur l’ampleur de cette présente édition : plus de 20.000 visiteurs professionnels décideurs nationaux et internationaux devraient prendre part à ce salon, ouvert sur   20.000 m² d’exposition et d’animations.

«Placé sous le seuil de l’excellence»
Placé sous le seuil de l’«excellence» et l’égide du ministère du Tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et l’économie sociale et solidaire, cet évènement dédié à l’industrie touristique offre aux opérateurs du secteur quatre jours d’échange  autour des dernières tendances et nouveautés. Jusqu’au 17 mars, les leaders du marché dans les métiers de la literie, du linge, du textile professionnel, des salles de bains, du bien-être, de la remise en forme, de la piscine, des parcs aquatiques, des spas, des équipements et matériels de cuisine, des concepts de restauration, de la décoration, du mobilier, de l’art de la table, des cafétérias, des bars, des nouvelles technologies, des produits Hi-Tech, des produits alimentaires, des blanchisseries, de l’hygiène, du nettoyage et bien d’autres secteurs, vont rivaliser de créativités. «Telle est la devise de cette quinzième édition de Marocotel qui depuis 30 ans œuvre au développement des métiers de l’industrie touristique», a déclaré  le commissaire général du salon. «Cette édition apportera certainement aux visiteurs son lot de nouvelles tendances et d’innovations à même de répondre aux besoins et exigences de leurs entreprises», a indiqué pour sa part le ministre de tutelle, Mohamed Sajid (photo), à l’ouverture du salon, soulignant que Marocotel est devenu, au fil des années, le carrefour incontournable d’Afrique pour les professionnels du secteur.

Le digital et l’innovation au rendez-vous 
Il faut souligner que la 15e édition de Marocotel s’inscrit dans un contexte particulier : le secteur touristique, indique-t-on, est aujourd’hui confronté à trois défis qu’il doit relever pour conforter son dynamisme sur le long terme et être au rendez-vous des attentes des professionnels. Le premier défi réside dans la performance des établissements du secteur. Quant au second challenge, il repose sur la nécessaire prise en compte des évolutions des modes de consommation, afin de s’y adapter. Pour le troisième défi qui est celui de l’innovation : il consiste à ce niveau à tirer profit des innovations existantes qui est un levier fort de compétitivité, d’attractivité et de performance, tout en incitant l’ensemble des acteurs à relever ces défis. Un combat qui passe par une organisation renforcée du salon, avec un rapprochement entre les différents intervenants du secteur, est-il indiqué. De plus, cette rencontre biennale s’inscrit également dans une dimension régionale confortant ainsi la position du Maroc en tant que hub d’accès aux marchés africains. Dans le même sillage, le salon ambitionne de promouvoir également la créativité des architectes et designers marocains à travers notamment l’événement baptisé, «Marocotel Design Week». Enfin, pour les 30 ans de Marocotel, les organisateurs de l’événement proposent un tournant stratégique en mettant l’accent sur le digital à travers la mise en place d’un plateau TV qui diffuse, en streaming et en direct du salon, 5 émissions par jour en relation avec les activités des CHR (cafés, hôtels, restaurants) pendant les 4 jours du salon. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page