Éco-Business

Maroc Telecom : des résultats stables malgré la crise

Maroc Telecom a enregistré à fin 2020 des résultats opérationnels stables, grâce aux performances de ses filiales africaines ainsi qu’au haut débit fixe au Maroc. Le groupe prévoit tout de même une baisse de son chiffre d’affaires en 2021.

Le groupe Maroc Telecom vient de dévoiler des résultats stables malgré le contexte difficile marqué par la crise sanitaire. Une performance qui reste néanmoins portée par la bonne tenue des filiales Moov Africa et du Haut débit fixe au Maroc qui ont compensé le ralentissement des activités Mobile au Maroc, fortement impactées par le contexte concurrentiel. Ces deux segments ont ainsi permis d’élargir la base clients du groupe de 8,1% en 2020, pour atteindre près de 73 millions de clients. Il en ressort un chiffre d’affaires de 36,76 MMDH, en hausse de 0,7%. Dans le détail, les activités du groupe au Maroc ont générer un chiffre d’affaires en baisse de 3,7% par rapport à 2019, pénalisées notamment par les effets de la pandémie de Covid-19 sur les activités Mobile et compensées partiellement par la solide dynamique du Fixe et de l’Internet.


Cette évolution est plus marquée au quatrième trimestre de l’année sous l’effet notamment de la baisse des tarifs de terminaison d’appel national, qui s’applique à partir du 1er décembre 2020. Les activités du groupe à l’International ont quant à elles enregistré un chiffre d’affaires de 16,88 MMDH, en hausse de 1,4% à base comparable, expliquée par la reprise des activités post-confinement et la progression de la Data Mobile et des services Mobile Money.

Au niveau opérationnel, l’EBITDA ajusté du groupe s’est établi à 19,1 MMDH, en hausse de 0,9% (+0,5% à base comparable). Le taux de marge d’EBITDA ajusté est ressorti quant à lui à 51,9%, en hausse de 0,1 pt, grâce à «une gestion rigoureuse des coûts», selon le top management. Quant au résultat net part du groupe, celui-ci ressort en légère baisse de 0,4% à un peu plus de 6 MMDH. «Maroc Telecom affiche des résultats opérationnels conformes aux objectifs. Grâce aux efforts continus de maîtrise des coûts et aux multiples innovations, le groupe maintient ses marges, démontrant ainsi sa résilience et sa forte capacité à s’adapter aux conditions imposées par une crise sanitaire et économique inédite», commente Abdeslam Ahizoune, président du directoire. Le groupe a dû même lever le pied sur ses efforts d’investissements. Ces derniers se sont, en effet, établis en recul de 38,3% par rapport à la même période de l’année précédente. Ils ont été adaptés au contexte de crise sanitaire et orientés vers la forte demande en accès Internet fixe, les extensions des infrastructures data, et la qualité de service. De plus, le groupe a dû faire face à plusieurs évènements ayant impacté la progression de ses principaux indicateurs. «Au Maroc, malgré les effets de cette crise et une forte pression concurrentielle, les investissements importants réalisés dans le Très haut débit confortent son leadership et sa position d’opérateur pionnier. À l’international, le groupe a fait le choix de réunir les différentes filiales sous une identité visuelle commune «Moov Africa» qui reflète la dynamique de leur croissance. «Le chantier de digitalisation, engagé par le groupe, se poursuit et a démontré son efficacité face à un environnement contraignant imposé par la pandémie», explique le président du directoire.

À noter qu’au Maroc, l’ANRT a mis en place un encadrement pluriannuel des tarifs de terminaisons d’appel mobile et fixe, impliquant une baisse des tarifs pour le mobile de 35% pour Maroc Telecom, contre 25% pour Orange et 22% pour Inwi avec maintien de l’asymétrie. En Mauritanie, Mauritel obtient une licence 4G pour un montant total de 124 MDH. Pour l’année en cours, sur la base des évolutions récentes du marché et dans la mesure où aucun nouvel événement exceptionnel majeur ne viendrait perturber l’activité du groupe, Maroc Telecom prévoit une baisse du chiffre d’affaires et de l’EBITDA ainsi qu’un CAPEX de maximum 15% du chiffre d’affaires. Cette année, ce dernier s’est limité à 9% du chiffre d’affaires.

Au vu de ces résultats, le Conseil de surveillance de Maroc Telecom proposera à l’Assemblée générale des actionnaires du 30 avril 2021, la distribution d’un dividende de 4,01 DH par action, représentant un montant global de 3,5 MMDH.

Aïda lô / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page