Éco-Business

Maroc-Espagne : Ouf de soulagement chez les pêcheurs espagnols

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Les autorités marocaines ont accédé à la demande de la flotte espagnole de commercialiser ses prises en Europe au lieu des halles aux poissons marocaines.


Le Maroc a offert un cadeau de Noël anticipé aux armateurs espagnols. Les autorités marocaines en charge du secteur de la pêche auraient accédé à la demande de la filière espagnole concernant les conditions de débarquement obligatoire des captures dans les halles à poissons nationales. C’est ce qu’a déclaré le vice-président de la confédération espagnole de pêche (Cepesca), Pedro Maza. Celui-ci n’a pas caché la satisfaction du secteur quant à la souplesse dont ont fait preuve les autorités marocaines à propos de cette clause. De fait, le Maroc et la Commission européenne à la pêche, réunis jeudi dernier à Rabat, dans le cadre d’une rencontre d’évaluation du protocole, se sont penchés sur certaines clauses du protocole qui n’étaient pas du goût de la filière espagnole.

À l’issue de cette réunion, les deux parties se sont accordées sur la simplification des conditions de débarquement des captures. Selon Pedro Maza qui a assisté à cette réunion, le débarquement des prises dans les ports marocains sera toujours effectif. En revanche, la commercialisation des captures dans les halles aux poissons du royaume n’est pas obligatoire. Cette rencontre d’évaluation de l’accord de pêche a réconforté le secteur espagnol. Celui-ci a apprécié ces avancées et a considéré que les nouvelles conditions offrent davantage de garanties à la flotte espagnole tout en améliorant les conditions dans les pêcheries nationales.

De même, la filière n’a pas manqué de réitérer son souhait d’une reconduite du pacte une fois que l’actuel arrivera à échéance, en 2018. D’ailleurs, ce geste des autorités marocaines a dopé la confiance des armateurs quant au renouvellement sans heurts, du protocole en vigueur. Le ministère de tutelle espagnol a, de son côté, loué les résultats obtenus de cette rencontre euro-marocaine. Autre modification d’intérêt pour les embarcations espagnoles, celle de la communication, via un système électronique, du volume des captures réalisées par la flotte espagnole dans les pêcheries nationales. Dorénavant, les embarcations artisanales d’une taille de moins de 12 mètres, peuvent transmettre cette information en présentant un document écrit.

Selon le communiqué du ministère espagnol de la Pêche, Bruxelles a loué le rapport portant sur la répartition de la contrepartie financière destinée à la mise à niveau du secteur national. De la sorte, la CE va débloquer prochainement environ 12,6 millions d’euros, une somme qui correspond à 75% de la troisième tranche. En ce qui concerne l’état des ressources halieutiques, le rapport scientifique a émis un avis favorable sur la condition actuelle des pêcheries, d’où le maintien des mêmes mesures techniques adoptées à chaque catégorie de pêche. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page