Éco-Business

Les ports tournent à plein régime

Le volume du trafic des ports a réalisé de bonnes performances en comparaison avec les réalisations de l’année dernière.

Au premier trimestre 2016, l’activité portuaire globale enregistre une hausse de 3,4% par rapport à l’année dernière à la même période. Le volume du trafic a ainsi atteint les 27,8 millions de tonnes. Une progression qui trouve son origine dans la hausse du trafic domestique de 10,9% en se chiffrant à 21,5 millions de tonnes. Cette progression contraste avec la régression qu’a enregistrée le trafic de transbordement des conteneurs de Tanger Med. L’activité a connu une régression de 8,4%, l’équivalent de 6,3 millions de tonnes. S’agissant des ports gérés par l’Agence nationale des ports (ANP), la performance a été au rendez-vous.

En effet, un trafic de 18,4 millions de tonnes a été enregistré, soit une hausse de 7,8%. Par nature des flux, les principales variations enregistrées se répartissent comme suit: les importations se sont établies à 11,7 millions de tonnes, soit +7,6%, les exportations ont enregistré une hausse de 10,1%, soit 5,8 millions de tonnes, le cabotage a noté une régression de 2,1%, et le volume de l’activité s’est quant à lui établi à 894.000 tonnes.

En ce qui concerne le volume du trafic par produit, soulignons un fort rebond dans les importations de céréales qui ont atteint 2,2 millions de tonnes, soit une hausse avoisinant les 40%. La répartition de ce trafic par port fait ressortir une forte concentration de cette activité autour du port de Casablanca qui se taille la part du lion avec 56% du trafic des importations de céréales, puis de celui d’Agadir avec 15% et Jorf Lasfar avec 13%.

Pour ce qui est du trafic des phosphates et dérivés, l’activité a été marquée par une hausse généralisée. Le volume global du trafic a atteint 5,6 millions de tonnes, soit une progression de 18,3% en comparaison avec mars 2015. L’analyse du trafic global par port fait ressortir, à fin mars 2016, une forte reprise au niveau de la quasi-totalité des ports. Une moyenne de 18% a été enregistrée dans les principaux ports du royaume.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page