Éco-Business

Le Maroc a l’étoffe d’une capitale de la finance islamique

Le Maroc dispose de potentialités pour devenir «la capitale internationale» de la finance islamique et marquer de son empreinte le développement et la promotion des banques participatives, a estimé le secrétaire général de l’Organisation de comptabilité et d’audit des institutions de finance islamique (AAOIFI), Hamed Hassan Merah.

La présence remarquée des banques marocaines en Afrique font que le pays peut devenir «la capitale internationale privilégiée de la finance islamique et un véritable portail du secteur vers l’Afrique et l’Europe», a affirmé Hassan Merah, en marge d’un colloque organisé par l’Association marocaine d’études et recherches en économie islamique (ASMECI).


Le Maroc a fait de grands pas dans le domaine de la finance islamique, notamment avec la promulgation d’un article inclus dans la loi sur les banques relatif aux banques participatives, et l’intention de Bank Al-Maghrib d’octroyer, prochainement, des agréments aux banques islamiques, a ajouté Hassan Merah.

Le Maroc a également su bénéficier des expériences et expertises internationales dans le domaine de la finance participative, s’est félicité Hamed Hassan Merah. Dans ce sens, il a salué le travail continu réalisé par Bank Al-Maghrib, un membre important de l’AAOIFI.

Hassan Merah s’est dit convaincu que l’industrie de la finance islamique au Maroc est prometteuse et connaîtra un grand développement.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page