Éco-Business

Le CFC en tête des places financières africaines

Saïd Ibrahimi, CEO de Casablanca Finance City./DR

Dans le classement du Global Financial Centers Index (GFCI), qui vient d’être publié, Casablanca Finance City (CFC) occupe la première place financière africaine et la 33e mondiale.
Le CFC ravit la première place de ce classement de l’indice de référence des centres financiers internationaux à Johannesburg, qui occupe dorénavant la seconde marche du podium continental. 


«Près de cinq ans après sa création, la place financière panafricaine basée à Casablanca a donc réussi à s’imposer dans le paysage financier continental et mondial», soutient un communiqué du CFC.

Saïd Ibrahimi, CEO de Casablanca Finance City s’est ainsi dit «heureux que CFC, née de la vision et la volonté de sa majesté le roi Mohammed VI, ait réussi aujourd’hui à prendre la tête des places financières africaines. Cela confirme la justesse du positionnement adopté et nous encourage à travailler davantage pour améliorer notre offre en permanence pour faire de CFC une place financière régionale reconnue sur le plan international».

Le communiqué rappelle que le GFCI permet d’établir un classement des places financières en fonction d’un critère principal : leur compétitivité. Il se base pour cela sur deux sources de données, l’une externe, qui agrège et intègre 105 indices de compétitivité parmi lesquels ceux de la Banque mondiale, du WEF, de l’ONU ou de l’OCDE. Le second est le résultat d’évaluations de professionnels internationaux de la finance.

En effet, depuis son lancement, Casablanca Finance City a réussi à attirer une centaine de multinationales ayant choisi d’opérer en Afrique à partir de la capitale économique marocaine. Parmi les groupes ayant obtenu le statut CFC, il y a Ford, AIG, Bank Of China, BNP Paribas, Abraaj ou encore le Boston Consulting Group.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page