Éco-Business

LabelVie : une valeur à acheter

LabelVie reste dans les petits papiers de CFG Research suite à la publication de ses résultats annuels 2020. Les analystes, qui voient en 2021 une année de reprise et 2022 l’année de reprise pour le distributeur, maintiennent leur recommandation d’acheter le titre LabelVie, offrant un potentiel haussier de 17%.

«2021 sera une année de consolidation pour le groupe LabelVie», estiment les analystes de CFG Research qui ont procédé à une mise à jour de leurs projections financières et de son cours cible suite à la publication des résultats au titre de l’exercice 2020. Les ventes du spécialiste de la grande distribution devraient faire face au prolongement de l’état d’urgence sanitaire et du couvre-feu ainsi qu’à la fermeture, une nouvelle fois, des frontières avec les principaux partenaires économiques du royaume. L’effet de base défavorable en lien avec la non-récurrence de l’effet de stockage, enregistré suite à l’annonce du confinement général en mars 2020, combiné à une dégradation de la conjoncture économique au T1-2021 par rapport au T1-2020, devrait avoir un impact sur les ventes du groupe.


Selon cette configuration, la banque d’affaires prévoit une progression de seulement 4,4% des ventes en 2021 à 10,45 MMDH, portée principalement par la contribution sur une année pleine des ouvertures opérées en 2020 et par la contribution des ouvertures prévues courant 2021. Les analystes prévoient également un retour progressif de la marge directe vers un niveau plus normatif, soit à 11,8% en 2021 (contre 12,1% en 2020). La contraction du taux de marge directe devrait se refléter sur les taux de marge opérationnelle.

Ainsi, le résultat d’exploitation devrait se maintenir au niveau de l’année dernière à 541 MDH, induisant une marge d’EBIT en baisse de 20 points de base à 5,2%. In fine, le RNPG progresserait de 6,6% en 2021 pour s’établir à 352 MDH, soit une marge nette de 3,4%. À savoir que le résultat net intègre des charges non courantes estimées à 30 MDH, dont 10 MDH relatifs à l’amortissement sur 5 ans de la contribution du groupe au fonds spécial dédié à la gestion de la Covid-19, et 20 MDH relatifs aux mesures sanitaires déployés par le groupe. «À partir de 2022, le groupe devrait renouer avec la croissance et enregistrer des ventes et un RNPG en hausse de respectivement 10% et 16%», pressent la banque d’affaires.

Dans ces conditions, CFG Research a décidé de reconduire sa recommandation d’acheter le titre LabelVie. Le cours cible a été fixé à 4.098 DH par action, contre son cours actuel de 3.500 DH, représentant ainsi un potentiel d’appréciation de 17%. Cette recommandation à l’achat s’appuie, selon les analystes de CFG Research, sur un marché à très fort potentiel de développement, avec un taux de pénétration de la grande distribution de seulement 17% au Maroc. Ils mettent également en avant la stratégie de développement ambitieuse du groupe permettant de pleinement capturer la croissance potentielle de ce marché via différents formats de magasins, et l’ouverture chaque année d’environ 18.000 m² de surface de vente additionnelle. À cela s’ajoute le succès confirmé des supermarchés et hypermarchés du groupe grâce à ses efforts en vue d’adapter le mix-produits, la politique tarifaire, la qualité de service aux différentes populations cibles, ainsi qu’à la montée en puissance des marques propres Carrefour dans les ventes du groupe. La valorisation du titre s’appuie également sur la forte croissance des réalisations opérationnelles du groupe se matérialisant par le renforcement continu du pouvoir de négociation auprès de ses fournisseurs et une meilleure dilution de ses coûts fixes. Les analystes notent aussi une montée en puissance des ventes des magasins Atacadao suite aux changements stratégiques opérés sur le business model de ce concept courant 2017 (CA +19% en 2017, +6% en 2018 et +22% en 2019).

«Cet élan a été toutefois provisoirement freiné en 2020 par l’impact de la crise sanitaire sur l’activité des CHR (les CHR représentent 35% du CA des Atacadao), mais devrait se poursuivre à moyen et long termes. En effet, Atacadao est un concept ingénieux visant à augmenter indirectement le taux de pénétration de la GMS au Maroc tout en préservant la pérennité de la distribution dite traditionnelle», estime CFG Research.

Dans un autre registre, la banque d’affaires souligne la supériorité du PER à celui du marché dans son ensemble. Un niveau élevé qui se justifie amplement, selon les analystes, par sa croissance très largement supérieure à celle du marché. Par ailleurs, son potentiel de croissance à long terme justifierait, selon CFG Research, qu’elle traite durablement à des niveaux de valorisation plus importants que ceux du marché. En effet, le RNPG devrait progresser selon un TCAM de 11% entre 2020 et 2024.

Aida Lo / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page