Éco-Business

La Fondation Attijariwafa bank place les projecteurs sur les Marocains du monde aux parcours inspirants

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

« Les percées de la diaspora marocaine dans le monde : retour sur quelques success stories », est le thème traité lors de la dernière conférence organisée jeudi 15 juillet 2021 par la Fondation Attijariwafa bank, dans le cadre de son cycle « Échanger pour mieux comprendre ». Transmis en live streaming via Youtube et Facebook, l ́événement a réuni un panel d ́intervenants aux horizons divers, avec Mme Fatima Chhima, Fondatrice et Rédactrice en chef du magazine « Échos d’Orient », M. Marouane Jebbar, Ingénieur Télécom, Fondateur de Côte d ́Ivoire Drone, Mme Rahma El Moudden, Fondatrice de la société MAS en Hollande et M. Farès Boudidit, International Relations Manager, de l’association Africa Rise en Belgique.

Chaque invité a partagé son expérience professionnelle et les raisons qui l ́ont incité à créer une, voire plusieurs entreprises. Motivés par une forte volonté de changer la donne, ces hommes et ces femmes ont apporté une véritable valeur ajoutée à leur pays d ́accueil. « Le secret de la réussite est de savoir anticiper » a déclaré la fondatrice d ́Échos d’Orient qui s’oriente actuellement vers une digitalisation intensive (et nécessaire) de son média.


L’autre point soulevé par les panélistes a concerné la formation des jeunes. Tous ont souligné l ́importance d ́encadrer et de fournir aux jeunes d’origine maghrébine, les moyens de se former, puis d ́entreprendre à leur tour. L’entrepreneuriat étant, à leurs yeux, la seule voie de réinsertion actuelle dans le marché du travail pour cette jeunesse victime d’exclusion.

Autre temps fort de la e-conférence : la nécessité pour tous de réviser les priorités pour faire face à la crise sanitaire, et de saisir de nouvelles opportunités pour pérenniser son activité. « La conjoncture actuelle a remis en question beaucoup d’acquis, mais elle nous a aussi permis de réfléchir à de nouvelles idées ». Cette affirmation de M. Jebbar, corrobore le témoignage de Mme El Mouden qui, elle aussi, a été contrainte d’initier de nouveaux projets depuis un an et demi. Concrètement, tous les intervenants recommandent de sortir des sentiers battus et de répondre à la demande en faisant preuve d ́ingéniosité. Issus de l’immigration, ils ont su briller hors de chez eux, mais n’ont pas oublié leur terre d ́origine.

Un Maroc où ils souhaitent partager leur savoir-faire grâce auquel ils ont gravi avec brio les échelons.

Cette 17e e-conférence de la Fondation Attijariwafa bank a généré un bel enthousiasme des internautes qui n ́ont pas manqué d ́interroger les intervenants sur les meilleures pratiques pour se lancer.

La Fondation s ́est de nouveau distinguée par son désir d ́établir un débat profitable mais surtout d ́inspirer le public par des expériences réussies et des messages forts.

Verbatim

Fatima Chhima, Fondatrice et Rédactrice en chef du magazine Échos d’Orient

« Créer ma propre entreprise a toujours fait partie de ma personnalité. En terminant ma formation, je n ́ai pas voulu perdre mon temps à tenter d’intégrer la rédaction d ́un média, alors j ́ai lancé le mien. Mon objectif était de mettre en avant les talents issus de l ́immigration et de rompre avec la position victimaire adoptée par certains membres de ma communauté. »

Marouane Jebbar, Ingénieur Télécom, Fondateur de Côte d ́Ivoire Drone

« Le contexte ivoirien m’a séduit. Abidjan offrait le même niveau de vie et le même écosystème que Casablanca ; mais d ́un point de vue technologique, toutes les options étaient ouvertes pour un entrepreneur comme moi. J ́ai commencé par du E-commerce auquel s ́est greffé l ́E-tourisme ; et par un concours de circonstances, je me suis retrouvé à réparer, puis à produire des drones. Aujourd ́hui, je suis à la tête d ́une Holding composée de plusieurs startups, et j ́ai lancé une Fondation dédiée à la formation et à l ́insertion professionnelle des jeunes. »

Rahma El Moudden, Fondatrice de la société MAS, Hollande

« Je suis un produit de l ́immigration. À l’âge de 16 ans, j ́ai intégré une entreprise de nettoyage en Hollande. Je voulais progresser alors je me suis donnée à fond, probablement plus que tous mes collègues. À la suite d ́un remaniement administratif, celui qui était mon assistant est devenu mon supérieur ; j ́ai alors décidé de lancer ma propre entreprise de nettoyage. Mes premiers clients connaissaient déjà le sérieux de mon travail. Lorsque ma société a grandi, je suis passée à la restauration et au Catering et j ́emploie au total 500 personnes. Depuis, je me suis investie dans la politique et j ́ai lancé une entreprise de formation pour les jeunes en échec scolaire et une autre pour aider les personnes âgées d’origine maghrébine ».

Farès Boudidit, International Relations Manager, Africa Rise, Belgique

« Face à l ́adversité j ́ai toujours fait preuve de créativité et de volonté pour réaliser de grands projets avec peu de moyens. Mon parcours est très diversifié ; je suis artiste- danseur de Hip Hop que j’ai introduit en Belgique ; enseignant de philosophie et maître-chocolatier ; tout en étant engagé dans une ONG Africa Rise, qui facilite le contact entre décideurs africains et belges ».

Bio Express

Fatima Chhima

Née au Maroc, Fatima Chhima a grandi à Toulouse. Après des études en communication, une formation en journalisme et une année passée au Royaume-Uni, elle décide de créer « Échos-d’orient », premier magazine axé sur la mise en avant des talents maghrébins. Cette femme militante et passionnée de médias contribue depuis plus de 14 ans à lutter contre les stéréotypes et les préjugés.

Marouane Jebbar

Ingénieur en télécommunication, Marouane Jebbar a travaillé au sein de plusieurs multinationales aussi bien au Maroc qu ́en Europe. Vivant en Côte d ́Ivoire depuis 9 ans, il a mis à profit une longue expérience pour créer sa propre entreprise Côte d ́Ivoire Drone. Aujourd ́hui PDG de JB Group Holding, Vice-président de l ́AARDA et PCA de la Fondation Africa Drone Valley, cet entrepreneur dans l ́âme poursuit l ́expansion de son groupe sur le continent.

Rahma El Mouden

Femme d ́affaires installée aux Pays-Bas, Rahma El Mouden emploie 500 salariés dans ses 4 entreprises. Autodidacte, cette self-made woman est citée comme une référence dans son pays d ́accueil et véhicule une belle leçon de vie. Primée à maintes reprises pour son activisme et ses aptitudes business, elle vise à présent une carrière politique et un déploiement de ses activités au Maroc.

Farès Boudidit,

Natif de Belgique, et issu de la 2e génération de marocains résidants à l’étranger, Farès Boudidit justifie d ́un parcours riche tant sur le plan académique, que professionnel & associatif. Entrepreneur, manager en relations internationales, artiste et acteur pour la promotion du Hip Hop belge, il a su allier ambition et créativité tout au long d ́une prolifique carrière.

Pour visionner l’intégralité du débat, veuillez cliquer sur :

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page