Éco-Business

L’ONEE célèbre 9 millions de LBC

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

9 millions de Lampes à basse consommation ( LBC) installées ! C’est le volume à aujourd’hui atteint au Maroc et qui laisse entendre que l’opération Inara qui vise le remplacement de 15 millions de lampes à incandescence par des LBC, est sur la bonne voie. Si bien que l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a célébré, mardi 1e novembre, à Casablanca le franchissement de ce cap.

 L’opération Inara, rappelons-le, a été lancée en 2007 et achevée en 2010 et a permis l’installation de 5 millions de LBC au niveau de l’ensemble des communes où l’Office assure la distribution de l’électricité.


 Selon les responsables de l’ONEE, l’évaluation d’impacts de cette première phase a confirmé les effets positifs escomptés en terme d’optimisation de la consommation d’électricité, et ce à travers un effacement de la demande aux heures de pointe estimé à 200 MW, une économie d’énergie cumulée d’environ 2 600 GWh depuis le début de l’opération, une réduction des émissions C02 de 330 000 tonnes par an et une économie annuelle en fioul de 110 000 tonnes.

Lancée en décembre 2014, la deuxième phase « INARA II » qui a bénéficié du financement de la Banque Allemande KFW et d’un Don d’United Nations Environment Prograrn (UNEP) vise à réaliser un effacement prévisionnel de 330 MW durant la pointe (soit 5.6 % de l’appel de puissance maximum enregistré en 2015) ainsi qu’une économie d’énergie de l’ordre de 770 GWh/an, soit une économie annuelle en fioul estimée à 290 000 tonnes, ajoute-t-ton auprès de l’Office, notant que pour garantir le succès de cette opération, l’ONEE a mis en place un dispositif qui permet au consommateur final de disposer de LBC de grande qualité à un prix très abordable.

En termes de perspectives, l’Office a annoncé que d’autres mesures importantes en matière d’efficacité énergétique seront lancées incessamment dont, en particulier, l’introduction de la technologie LED pour les besoins de l’éclairage résidentiel et public et l’installation de compteurs Bi-horaires Basse Tension pour les clients résidentiels ou patentés dont la consommation dépasse 500 kWh par mois.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page