Éco-Business

Kia Maroc, entre renaissance et ambitions

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Après une belle progression en 2020, l’importateur de Kia poursuit sa stratégie de fond visant à redonner à la marque son aura d’antan sur le marché marocain. Nouveaux produits incluant de l’hybride, amélioration et digitalisation de l’expérience client, élargissement du réseau… Kia Maroc se donne les moyens de sa croissance.

Renaissance ! «En 2020, la marque Kia a retrouvé sa place sur le marché». C’est par ces mots que Cédric Veau (photo) a débuté une e-conférence de presse portant sur les résultats et les projections de la marque qu’il dirige. Le DG de Kia Maroc a rappelé les bons chiffres réalisés l’an dernier, à savoir 2.341 véhicules vendus, soit une part de marché de 1,8% et surtout, une progression de 44% sur un marché ayant baissé de 19,6%. Merci à «l’indétrônable Picanto qui est plus que jamais dans le cœur des Marocains» et qui est à nouveau leader sur le segment des micro-citadines.


En 2020, le distributeur de Kia ne s’est pas contenté de vendre des voitures et d’ouvrir des points de ventes (aujourd’hui au nombre de 17). Grâce à l’engagement et au professionnalisme de ses équipes, plusieurs nouveaux modèles (Rio, Cerato, Seltos, Niro et K5) ont été lancés de façon réussie, dont certains en digital, en plus de live-streams réguliers, effectués sur Facebook. 2020 a également marqué le lancement du pôle VO (véhicules d’occasion) de Kia Maroc, activité qui a également contribué à son essor commercial. Le patron de Kia Maroc a ensuite abordé l’année 2021 et sa stratégie qui sera axée sur trois piliers : le plan produit, l’expérience client et le développement du réseau. Le premier volet prévoit le lancement de trois grandes nouveautés à savoir, la Ceed MHEV (hybride léger), le Sorento et, surprise, le petit SUV XCeed qui était strictement destiné à l’Europe. En attendant ces deux dernières nouveautés prévues respectivement au 2e trimestre et en milieu d’année, la Ceed MHEV arrive, dès ce mois-ci et avec deux bonnes surprises : sa motorisation hybride de 136 ch est un diesel (1.6 CRDi) et son prix d’attaque débute à 209.000 DH seulement ! Deuxième pilier, l’expérience client est en passe d’évoluer et de se digitaliser encore plus.

D’abord avec le lancement d’une application dédiée au service après-vente et offrant diverses fonctionnalités comme la prise de rendez-vous, le prix des révisions et des infos sur les contrats d’entretien. Autre nouveauté, le lancement d’une plateforme dédiée aux entreprises et à la location longue durée (LLD) avec des vendeurs dédiés au B to B. Enfin l’expérience client prendra une nouvelle tournure avec le lancement du service MyKia qui se veut «un service sur-mesure entièrement digitalisé», permettant d’avoir un seul interlocuteur durant tout le parcours et qui verra le déploiement d’un conseiller commercial dit «MyKia» dans chaque succursale. S’agissant du réseau, Cédric Veau s’avère être quelqu’un qui aime les surprises, puisque c’est depuis un showroom, flambant neuf, qu’il a été orchestré cette e-conférence. Il s’agit du 3e point de vente casablancais de la marque qui a «osé» s’installer au tout début de la Corniche et à quelques encablures de la grande mosquée. Outre cette belle vitrine de 450 m2 qui répond aux dernières normes du constructeur (nouveau logo KIA et approche très digitalisée), quatre autres représentations seront inaugurées en 2021, via des concessionnaires dans les villes de Larache, Beni Mellal, Laâyoune et Mohammedia. Ces ouvertures porteront le réseau à 18 showrooms, dont 7 succursales et permettront immanquablement à Kia d’améliorer sa pénétration sur le marché. Interpellé sur la question, Cédric a répondu : «On se projette sur une progression de notre PDM d’environ 1%, ce qui la porterait à environ 2,5%, ce qui serait déjà bien».

Jalil Bennani / Les Inspirations Éco Auto

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page