Éco-Business

Ismaïl Bellali : «Le contactless gagne du terrain»

Ismaïl Bellali
Directeur général adjoint du CMI

Le paiement par carte gagne-t-il du terrain par rapport au cash ?
Vu que le paiement par cartes enregistre, au fil des mois, des progressions importantes, on peut dire que les habitudes de paiement changent. En fait, on constate que le nombre de personnes qui utilisent leurs cartes est en progression significative.


Comment œuvrez-vous en vue d’encourager le paiement par cartes ?
Le Centre monétique interbancaire met en place des partenariats avec, notamment, les banques présentes sur le marché marocain ainsi que Mastercard et Visa. Par la suite, ces différents partenariats sont déclinés sur différents opérateurs intervenant dans le secteur du commerce, notamment la grande distribution, le prêt-à-porter, la livraison à domicile… L’objectif ultime étant de développer le paiement par carte bancaire, que ce soit sur place ou en ligne, et également, de mettre dans le circuit du paiement de nouveaux clients porteurs de cartes, et donc drainer de nouveaux utilisateurs.

Qu’en est-il de la croissance du contactless ?
Là aussi, nous mettons en place des actions de communication et sensibilisation à l’utilisation du paiement sans contact, en relation avec nos différents partenaires précités. Actuellement, nous sommes à plus de neuf millions de cartes contactless présentes sur le marché national. L’objectif est d’atteindre un taux de paiement sans contact de 50%, sachant que nous nous situons, à date d’aujourd’hui, à une moyenne de 28,9%. Le relèvement du plafond de paiement de 400 à 600 DH a aussi joué un rôle important dans ce sens. Ainsi, le marché est en train, progressivement, de migrer du paiement normal par carte vers celui du sans contact.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page