Éco-Business

Grève générale le 24 février

Cette grève concernera aussi bien le public que le privé./DR

Quatre centrales syndicales ont annoncé, lors d’une conférence de presse tenue mercredi à Casablanca, une grève générale nationale de 24 h à observer le 24 février courant.

Dans un communiqué de presse conjoint, l’Union marocaine du travail (UMT), la Confédération démocratique du travail (CDT), l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) et la Fédération démocratique du travail (FDT) ont indiqué que cette grève s’étend aux secteurs public et privé, ainsi qu’aux collectivités territoriales et aux professions libres.


La décision de grève intervient après l’épuisement de toutes les initiatives et démarches pour amener le gouvernement à organiser des négociations collectives tripartites. Elle intervient aussi après les mises en gardes adressées à l’Exécutif à travers l’organisation de meetings et de grèves, soulignent ces syndicats.

Toutes ces raisons ont incité les centrales syndicales à mettre en place un programme de lutte, qui a démarré avec une marche de protestation organisée le 06 avril 2014, puis la grève générale dans la Fonction publique (10 décembre 2015) et ensuite le meeting de protestation organisé le 12 janvier dernier devant le Parlement.

Les quatre syndicats dénoncent aussi l’indifférence du gouvernement vis-à-vis des propositions concernant la réforme des caisses de retraites et plusieurs autres cahiers revendicatifs, lors de leur rencontre le 16 janvier dernier.

A travers cette grève générale, les syndicats veulent amener le gouvernement à engager un dialogue sérieux concernant plusieurs dossiers en suspens, notamment l’ouverture d’un dialogue social, le respect total des libertés syndicales, la hausse générale des salaires, l’augmentation des pensions des retraités, la réforme des régimes de retraites.

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page