Éco-Business

Le Cercle des Eco. Finance verte : la montée ehn compétence des ressources humaines, un impératif ! (VIDEO)

Comment la banque peut-elle conseiller, au mieux, un client lorsqu’il s’agit de l’aiguiller vers un investissement sensible à la donnée environnementale ? Le domaine du green nécessite, en effet, un certain niveau de connaissance et de technicité nouvelles pour le secteur financier, dans sa dimension classique. Pour cela, une montée en compétence des ressources humaines est nécessaire, a signalé Chama Bennani, Responsable de l’Engagement du groupe BMCI, au cours de la récente rencontre du Cercle des ECO portant sur la « Finance verte : défis et opportunités ».

Intervenant dans un panel composé également de Amal Benaissa, Head of Substainable finance de Bank of Africa, Anass Zeroual, Expert régional des Solutions risques du groupe SAS, pour la région Afrique et Moyen-Orient, et Abderrahman Bennis, Directeur du Développement Corporate du Crédit du Maroc, Chama Bennani met l’accent sur l’acquisition de ces technicités, gage de la pertinence de la mission de conseil remplie par la banque. Pour Amal Benaissa, les premiers réflexes existent déjà.

« C’est une mesure de réduction de coûts. Bien entendu, pour l’eau et les déchets, aucun chef d’entreprise ne va investir pour que dans une trentaine d’années, l’impact sur la nature soit réduit, surtout pas en contexte post-pandémique », estime la responsable au sein de Bank of Africa.

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page