Éco-Business

Fatima Zohra Alaoui : «La mise en place des mesures de soutien est très attendue»

Fatima Zohra Alaoui. Directrice générale de l’association marocaine des industries de textiles et l’habillement (AMITH).

Quelle a été la réaction de l’AMITH, suite à l’approbation de l’amendement de l’ALE Maroc-Turquie ?
Notre industrie se réjouit de cette nouvelle. Nous sommes une des industries qui se sont le plus mobilisées fin 2019 et début 2020, aux côtés du ministère de l’Industrie, pour obtenir une révision de cet accord. À ce sujet, l’AMITH remercie le ministre de tutelle pour sa prise de position courageuse, malgré la levée de boucliers au sein même des partis qui constituent le gouvernement, ainsi que les équipes du département pour leur mobilisation tout au long de ce processus qui vise, pour rappel, à protéger l’industrie marocaine contre toute forme de concurrence déloyale.


Qu’attendez-vous des autorités marocaines pour le maintien des entreprises et des emplois ?
La mise en place des mesures de soutien est très attendue. Il s’agit du report de l’augmentation du SMIG jusqu’à juillet 2021, comme demandé par la CGEM, de l’assouplissement des conditions d’accès à Damane Relance, de l’instauration d’un plancher d’intégration locale obligatoire comme critère d’éligibilité à la préférence nationale dans la commande publique ou encore l’octroi aux entreprises de l’amont d’une ristourne sur le coût de l’énergie pour améliorer leur compétitivité. Sur le plan fiscal, nous appelons à la suppression de la TVA sur investissement pour le relancer, l’exonération de la part patronale CNSS pendant deux ans ainsi que le remboursement immédiat des crédits de TVA dus aux entreprises. 

Modeste Kouamé / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page