Éco-Business

Exclusivité: comment l’activité monétique a résisté à la crise … en chiffres

La crise sanitaire a eu un impact limité sur l’activité monétique nationale durant le premier trimestre de 2020. Ainsi, le Centre monétique interbancaire (CMI) annonce une progression de l’activité monétique nationale de 5,8% en nombre d’opérations et de 7,8% en montant par rapport au 1er trimestre 2019.

Au terme du premier trimestre 2020, l’activité monétique nationale a recensé 102,9 millions de transactions pour 87 milliards de DH (MMDH). C’est ce qu‘annonce le Centre monétique interbancaire (CMI) en exclusivité aux Inspirations ÉCO. L’activité est en progression de 5,8% en nombre d’opérations et de 7,8% en montant par rapport au 1er trimestre 2019. «Les conséquences de la crise sanitaire, qui dure depuis début mars 2020, ont eu un impact limité sur cette période», explique Ismail Bellali, directeur général adjoint du CMI. Dans l’ensemble, le CMI note que l’impact de la crise sanitaire a été rapide et fort sur les opérations par carte étrangère au Maroc, avec une diminution drastique des opérations. De plus, l’impact sur les opérations par carte marocaine est resté limité, se traduisant par une réorientation des opérations vers des secteurs d’activité dits essentiels (supermarchés, pharmacies, stations). Un autre impact, non des moindres, a été observé durant cette même période: celui du fort intérêt des commerçants pour la vente à distance avec paiement via Internet ou sur TPE 3G à la livraison, «ainsi qu’une prise de conscience de l’utilité de l’usage du paiement sans contact» ajoute le DGA.


Hausse de l’encours des cartes émises
Au terme du premier semestre 2020, les cartes émises par les banques marocaines ont atteint un encours de 16,9 millions de cartes (+3,9% par rapport au 31/12/2019) dont 16,3 millions de cartes Paiement & Retrait sous les labels Visa, Mastercard et la marque nationale CMI. Cette croissance de l’encours est la conséquence d’une progression significative du nombre de cartes sous label Mastercard (+10,2%), d’une progression modérée du nombre de cartes sous label Visa (+3,4%) et sous label CMI (+2,0%) et, enfin, d’une régression prononcée des cartes privatives (-11,4%) par rapport au 31/12/2019», détaille Ismail Bellali. L’encours des cartes CMI s’est établi à 3,6 millions de cartes au terme de cette période. Les cartes prépayées, qui représentent un encours de 1,7 million de cartes, se répartissent comme suit: Visa (61,6%), CMI ( 30,3%), Mastercard (7,4%) et cartes privatives ( 0,7%).

Source : CMI, Chiffres 1er trimestre 2020

Les paiements par carte marocaine en hausse
Durant le 1er trimestre, les cartes marocaines ont enregistré, en paiements et en retraits, 98,1 millions d’opérations pour un montant de 80,9 MMDH (+5,9% en nombre et +8,8% en montant). Le retrait représente 78,8% de part du nombre d’opérations et 89,9% de part du montant. Le paiement auprès des commerçants et e-marchands enregistre quant à lui 20,5% de part du nombre d’opérations et 9,9% de part du montant. Le paiement sur GAB enregistre, lui, 0,7% de part du nombre d’opérations et 0,2%, de part du montant. Dans le détail, les opérations de retrait par carte marocaine sur les guichets automatiques au Maroc ont totalisé, durant le 1er trimestre, 7,3 millions d’opérations pour un montant de 72,7 MMDH, en progression de 2,4% en nombre et de 8,0% en montant par rapport au 1er trimestre 2019. Par ailleurs, les opérations de paiement par carte marocaine auprès des commerçants et e-marchands affiliés au CMI ont totalisé sur la même période 20,1 millions d’opérations pour un montant de 8 MMDH, en progression de 23,4% en nombre et de 17,5% en montant par rapport au 1er trimestre 2019. Pour leur part, les opérations de paiements sur GAB par carte marocaine pour le paiement des factures, des taxes et l’achat des recharges Télécom ont totalisé 0,7 million d’opérations pour un montant de 161,5 MDH, en régression de 15,3% en nombre et de 8,3% en montant par rapport au 1er trimestre 2019. À noter que, durant cette période, les cartes marocaines à validité internationale ont réalisé 2,7 millions d’opérations à l’étranger, retraits et paiements, pour un montant global de 1,5 MMDH, en progression de 35,8% en nombre et de 14,5% en montant par rapport au 1er trimestre 2019.

Baisse du montant total des paiements par carte étrangère
Au Maroc, les cartes étrangères ont enregistré, en paiements et en retraits, 4,8 millions d’opérations pour un montant de 6,1 MMDH, réalisant ainsi une progression de 3,4% en nombre et une régression de 4,2% en montant. Le CMI explique que les opérations pour cette catégorie se répartissent en retrait avec 40,4% en part du nombre d’opérations et 43,4% en part du montant global, et en paiement avec 59,0% en part du nombre d’opérations et 55,3% en part du même montant. Ainsi, sur les guichets automatiques au Maroc, les opérations de retrait par carte étrangère ont totalisé 1,9 million d’opérations pour un montant de 2,6 MMDH, en régression de 5,3% en nombre et de 4,9% en montant par rapport au 1er trimestre 2019. Quant aux opérations de paiement auprès des commerçants et eMarchands affiliés au CMI, elles ont totalisé 2,8 millions d’opérations pour un montant de 3,4 MMDH, en progression de 10,6% en nombre et en régression de 3,3% en montant par rapport au 1er trimestre 2019. En ce qui concerne l’activité Cash Advance, le CMI annonce qu’elle occupe 0,6% en part du nombre d’opérations et 1,3% en part du montant. Ce type d’opérations, qui consiste en retraits réalisés par débit de la carte sur TPE par carte étrangère, a totalisé, durant le 1er trimestre, 29.205 opérations pour un montant de 76,5 MDH, en régression de 19,1% en nombre et de 20,6% en montant par rapport au 1er trimestre 2019.

L’activité e-commerce en progression
Les sites marchands et sites des facturiers affiliés au CMI ont réalisé 2,8 millions d’opérations de paiement en ligne, via cartes bancaires marocaines et étrangères, pour un montant global de 1,4 MMDH durant le 1er trimestre 2020, en progression de 22,2% en nombre et 25,3% en montant par rapport au 1er trimestre 2019. Cette activité reste très fortement dominée par les cartes marocaines à hauteur de 95,1% en nombre de transactions et de 92 % en montant. L’activité des cartes marocaines a positivement évolué de 19,4% en nombre d’opérations, passant de 2,3 millions de transactions durant le 1er trimestre 2019 à 2,7 millions de transactions durant le 1er trimestre 2020, et de 26 % en montant, passant de 1 MMDH durant le 1er trimestre 2019 à 1,3 MMDH durant le 1er trimestre 2020. L’activité des cartes étrangères a gagné 121,2% en nombre d’opérations, passant de 62.559 transactions durant le 1er trimestre 2019 à 138.383 transactions durant le 1er trimestre 2020, et progressé de 18,4% en montant, passant de 94,3 MDH durant le 1er trimestre 2019 à 111,7 MDH durant le 1er trimestre 2020.

Ralentissement de l’extension du réseau GAB
Le Centre monétique interbancaire note par ailleurs que l’extension du réseau GAB s’est ralentie avec l’installation de seulement 34 nouveaux GAB durant le 1er trimestre 2020. Ceci permet au réseau d’atteindre 7.647 GAB, soit une extension de 0,4% par rapport à la même période en 2019. Dans ce sens le CMI explique que les villes les mieux équipées en guichets sont Casablanca (1.533), Marrakech (613), Rabat (612), Tanger (448), Agadir (400) et Fès (382). Durant le 1er trimestre 2020, le réseau GAB a réalisé 79,3 millions de retraits effectués par les cartes bancaires marocaines et étrangères, en progression de 2,2%, pour un montant global de 75,4 MMDH, soit +7,5%. Soit une activité mensuelle moyenne de 3.952 opérations de retrait pour un montant global de 3,7 MDH pour chaque guichet automatique . À noter que le ratio du nombre de cartes émises au Maroc par GAB, défini par le rapport de l’encours des cartes bancaires marocaines sur le nombre des GAB installés, ressort à 2.203 à fin mars 2020.


Le CMI outille le marché national

Afin de s’adapter aux spécificités de la crise sanitaire actuelle, le Centre monétaire interbancaire a mobilisé ses équipes pour fournir aux commerçants et aux citoyens des solutions de paiement électronique adéquates à leurs besoins. Déjà, ses équipes sont mobilisées 24h/24 et 7j/7 pour assurer la continuité des services de paiement de ses clients commerçants, essentiellement les plus exposés d’entre eux durant cette période (grandes et moyennes surfaces, pharmacies, stations-services, pâtisseries, boucheries, livraison à domicile…). De plus le CMI a mis à la disposition de ses clients des solutions de paiement à la livraison (mPOS, TPE GPRS) ainsi que des solutions de paiement en ligne (PayByMail, Pay – ByForm). Il est à noter par ailleurs que le CMI préconise de privilégier les paiements en mode sans contact auprès des commerçants, que ce soit avec sa carte bancaire ou son téléphone (paiement mobile) ainsi que le paiement en ligne. D’ailleurs de nombreux services de paiement sont disponibles via internet comme les sites de vente en ligne (pharmacie, hygiène, alimentation, électroménager…), les recharges téléphoniques ou encore les collectes de dons en ligne.

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page