Éco-Business

Eolien : l’ONEE boucle la construction du parc de Midelt

L’ONEE a annoncé l’achèvement de la construction du parc éolien de Midelt d’une capacité de 210 MW, mis en place grâce à un investissement de 2,5 MMDH.

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a annoncé l’achèvement des travaux de construction du parc éolien de Midelt d’une capacité de 210 MW, dont le coût d’investissement s’élève à environ 2,5 MMDH. Le projet en question a nécessité 24 mois de travaux.


Selon l’ONEE, le directeur général de l’office, Abderrahim El Hafidi, a effectué une visite au site du parc éolien de Midelt, accompagné du gouverneur de Midelt ainsi que l’équipe du projet, pour s’enquérir de l’état global des travaux d’achèvement et des essais des mises en service commerciales de ce grand projet. «Les travaux de construction de ce parc éolien ont pu être achevés et la cadence d’assemblage des éoliennes et de leur mise en service a pu être maintenue en dépit du contexte sanitaire marqué par la pandémie de Covid-19», précise l’ONEE dans un communiqué.

Pour rappel, le site du parc éolien de Midelt est situé à environ 8 km à vol d’oiseau au nord-est de la ville de Midelt sur une superficie de 2.300 hectares. Il fait partie du programme éolien intégré 850 MW qui est composé de plusieurs parcs éoliens situés entre les régions sud et nord du royaume, disposant d’un potentiel éolien important, Boujdour (300 MW), Tiskrad (Tarfaya 100 MW), Midelt (210 MW) et Jbel Lahdid (Essaouira 270 MW). Les parcs éoliens du programme sont développés dans le cadre de la production privée d’électricité (IPP) et du partenariat public-privé (PPP), souligne l’ONEE, rappelant que le Programme éolien intégré 850 MW, bénéficie d’un financement concessionnel global de 455 millions d’euros et 31 millions de dollars. L’ONEE fait savoir, par ailleurs, que les différentes activités de construction du parc éolien de Midelt se sont poursuivies notamment pour les raccordements internes, le transport, l’assemblage et les montages des éoliennes, les essais de mise en service et de réception des ouvrages, et ce, afin de garantir, comme prévu fin 2020, l’achèvement des mises en exploitation commerciales de l’ensemble des éoliennes et du parc éolien dans sa globalité. 

sanae raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page