Éco-Business

Enseignement : Open Sky International arrive au Maroc (VIDEO)

Le groupe familial français, Open Sky International, a fait le pari de s’installer au Maroc et ouvre le 1er établissement à Casablanca d’enseignement trilingue français, anglais et arabe.

Un «ovni» dans l’écosystème de l’enseignement au Maroc. Le groupe français Open Sky International (OSI) débarque dans le royaume et ouvre son 1er établissement à Casablanca d’enseignement trilingue français, anglais, arabe. «Nous sommes, en quelque sortes, un ovni dans l’écosystème de l’enseignement au Maroc», comme s’amuse à présenter le groupe, son président directeur général, Emmanuel Fayad. D’emblée, la première spécificité de l’établissement est qu’il ne pratique aucun test sélectif à l’entrée.


«Nous croyons que tous les enfants ont, en eux, les capacités nécessaires et c’est justement notre rôle de les accompagner pour qu’ils atteignent les meilleurs standards académiques tout en soutenant l’épanouissement personnel des élèves», relève le cofondateur du groupe familial d’enseignement qui ambitionne de devenir le leader mondial des écoles internationales trilingues.

Basé à Casablanca, l’établissement accueillera 10 classes de 18 élèves, soit 180 élèves, de la très petite section de maternelle à la fin du primaire, dès la rentrée prochaine. «Nous nous comparons aux plus prestigieuses écoles du monde, avec le stress en moins», ajoute le patron, qui revendique un très bon taux de réussite en France où l’établissement «a déjà fait ses preuves». Le groupe, qui table sur les mêmes résultats au Maroc compte investir entre 3 et 5 millions d’euros pour la première année d’implantation et prévoit, dans les cinq à venir, un investissement de 50 millions d’euros. «Pour le Maroc, c’est une nouvelle offre. Une solution combinée d’apprentissage qui répond à une attente forte des parents : ne plus à avoir à faire le choix entre l’anglais pour la mobilité professionnelle future, le français comme langue du cœur et des valeurs qui nous réunissent et l’arabe pour le lien indissoluble, celui de la langue et la culture marocaines. Notre conception de l’enseignement s’exerce pour réaliser les potentialités des élèves sans négliger leur propre culture. Pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient», a réagi Karen Jamieson, directrice d’Open Sky International Maroc.

En effet, Open Sky International propose «un programme unique», bâti à l’issue d’un benchmark international des meilleures méthodes pédagogiques (mathématiques de Singapour, méthode Jolly Phonics pour l’apprentissage de la lecture et l’écriture, littérature classique française, anglaise et arabe – mais également sport, théâtre, jeu d’échecs, capoeira brésilienne…). Chez Open Sky International, «c’est l’excellence dans l’épanouissement qui est prônée. L’école est un sanctuaire dans lequel les rituels ont une place importante. Enfants et professeurs portent un uniforme. Parents et enseignants échangent dans une grande sincérité. Les enfants prennent confiance en eux et se développent sereinement dans un cadre scolaire clair et inspirant, composant une saine émulation», affirme le groupe scolaire.

De son côté, Rose Fayad, cofondatrice et directrice pédagogique, souligne que «l’enseignement doit se faire dans l’épanouissement de l’élève. Notre enjeu est de proposer la meilleure pédagogie, d’être dans la Champions League de l’éducation, une référence. Le bouche-à-oreille autour de notre excellence pédagogique et de nos résultats académiques est notre meilleure publicité. Les parents parlent de nous ! Et nous accueillons tous les élèves sans test d’entrée…».

Concernant le choix des trois langues, Emmanuel Fayad explique que sur les 11.946 établissements scolaires internationaux en activité en 2020, qui accueillent 5,9 millions d’élèves, 1,4% seulement proposent désormais un curriculum français. Quant au français, il est jugé «langue la plus importante» par seulement 10% des jeunes marocains, contre 40% pour l’anglais. Un «désir de français» qui se traduit désormais dans la société marocaine : seulement 34% des jeunes marocains maîtrisent le français contre 30% pour l’anglais. Et, au Maroc, cette proportion anglophone augmente avec le niveau d’éducation. Dès lors, poursuit-t-il, le mélange de l’anglais du français et de l’arabe devient un choix réfléchi dans la mesure où la langue de Shakespeare est devenue un outil incontournable dans le monde des affaires et que la maîtrise de l’arabe devra permettre aux enfants marocains de préserver leur culture.

Le Maroc, un terrain d’opportunités pour OSI

Créé en 2012 par Emmanuel et Rose Fayad, Open Sky International (OSI) est un groupe familial d’enseignement qui ambitionne de devenir le leader mondial des écoles internationales trilingues. De 2022 à 2030, ce sont ainsi une cinquantaine d’établissements «OSI», implantés dans 30 à 40 pays, qui ouvriront leurs portes. Au Maroc, une école OSI ouvrira ses portes à Rabat en septembre 2022. D’autres campus suivront à travers le royaume… Le programme d’investissement d’OSI s’élève à plus 50 millions d’euros pour le Maroc, au service des familles marocaines. OSI entend ainsi contribuer au maintien et à la formation d’une jeunesse internationale trilingue français – anglais et naturellement arabophone.

Khadime Mbaye / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page