Éco-Business

Écosystèmes textile : Le tiers des objectifs déjà atteints

37 projets d’investissements ont pu être exécutés dans le cadre des trois contrats de performance du textile portant sur près de 1,2 MMDH. Plus de 30.000 emplois ont pu être créés soit 1/3 des objectifs fixés par le Plan d’accélération industrielle pour le secteur à l’horizon 2020.


Les objectifs fixés par les écosystèmes de l’industrie du textile sont en bonne voie pour être exécutés à l’échéance fixée à 2020. Grâce aux trois premiers écosystèmes des filières du denim, du fast-fashion et de la distribution des marques marocaines, le secteur a pu réaliser 37 projets d’investissements avec la création de 15 locomotives du secteur et 22 PME. Ces projets ont permis la création de 31.000 emplois à ce jour, soit 1/3 des objectifs fixés par le Plan d’accélération industrielle (PAI) pour le secteur (100.000 emplois). Le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique affirme que pas moins d’1,2 MMDH d’investissements ont pu être exécutés dans des projets permettant «l’investissement qualitatif, la modernisation de l’outil de production et le développement de la créativité et de l’innovation», précise le département de Moulay Hafid Elalamy.

L’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement avait signé, en septembre 2015, avec le ministère du Commerce et de l’industrie trois contrats de performance relatifs aux écosystèmes des filières du denim, du fast-fashion et de la distribution des marques marocaines. Les filières maille, linge de maison et textile technique viennent également d’être dotées d’écosystèmes à travers la signature de trois nouveaux contrats de performance.

Ces contrats de performance visent la création de 16.763 emplois avec la réalisation d’un chiffre d’affaires additionnel de 8,4 MMDH dont 2,75 MMDH à l’export et la réalisation de 20 projets d’investissements portés par des locomotives. Selon le département de l’Industrie, le déploiement de l’écosystème «maille» est appelé à favoriser l’émergence d’une filière intégrée reposant sur un partenariat stratégique entre locomotives et PME visant le développement d’une gamme de produits de qualité et plus diversifiée. S’agissant de la filière «Textile de maison», l’écosystème lancé permettra aux opérateurs de reconquérir des parts du marché local, ainsi que d’opérer une diversification ciblée des segments les plus compétitifs à l’export.

Pour ce qui est du «Textile à usage technique», l’écosystème innovant mis en place souhaite développer l’expertise technique nationale et attirer de nouveaux opérateurs spécialisés.  

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page