Éco-Business

Dialogue social : Les syndicats exigent une réponse rapide

Face au retard du gouvernement à répondre à la lettre collective des syndicats qui lui a été transmise le 9 mai, les 4 centrales s’apprêtent à sortir de la logique des négociations. La reprogrammation des 6 projets de lois à la Chambre des conseillers a été considérée comme un indicateur «de mauvaise foi» de la part du chef de gouvernement.


Les 4 centrales étaient en conclave hier au siège de la CDT à Casablanca en vue de faire le point sur le bilan des pourparlers engagés avec le gouvernement depuis le 12 avril, lesquels n’ont pu aboutir. En plus des dirigeants des 4 syndicats représentés au Parlement, «cette réunion d’urgence a été consacrée aux modalités de riposte en cas de refus des demandes syndicales, que ce soit pour la hausse des revenus ou des lois sur les retraites», a indiqué un dirigeant au sein de la FDT à l’issue de cette réunion qui «a permis aussi de faire le constat que le gouvernement a bel et bien décidé de ne pas faire avancer le dialogue après la correspondance qui lui a été envoyée le 9 mai et qui est restée sans suite».

Selon le même responsable, les 4 syndicats ne comptent d’aucune manière bloquer le travail de la commission technique, à l’instar de la Commission des finances au sein de la Chambre des conseillers, mais ne «croient pas que l’insistance de faire passer les 6 lois sur la retraite soit un indicateur de bonne foi du gouvernement», selon le même responsable.

Il est à noter par ailleurs que les syndicats avaient envoyé une correspondance au chef de gouvernement le 9 mai, qui résume leurs positions à l’issue des travaux effectués au sein du comité technique et dont le retard de réponse émanant du gouvernement a été interprété comme un refus de leurs principales exigences émises, comme conditions de leur adhésion à la réforme de la CMR.

À l’heure où nous mettions sous presse, les 4 centrales devraient se mettre aussi d’accord sur les mesures qui seront activées «en cas d’échec de ce round du dialogue social», notamment sous la coupole pour obtenir un rejet des 6 projets et leurs amendements dans le cadre de la Commission du dialogue social.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page